L'Archéoforum de Liège accueille une exposition dédiée au génocide assyrien

Archéoforum de Liège
Archéoforum de Liège - © Tous droits réservés

Encore très méconnu, le génocide du peuple assyrien du XXe siècle est mis à l'honneur depuis jeudi à l'Archéoforum de Liège.

Le génocide du peuple assyrien, également appelé "Seyfo 1915", correspond au sort de l'ensemble des chrétiens d'Orient qui ont été tués, convertis ou déplacés de force par les autorités turques et kurdes durant la première guerre mondiale. Seulement récemment reconnu par l'Association internationale des Spécialistes des Génocides, le génocide assyrien s'inscrit dans la lignée de celui des Arméniens et des Grecs d'Anatolie.

Durant la même période de première guerre mondiale et dans un contexte similaire au génocide arménien, environ 750.000 personnes ont été tuées au sein du peuple assyrien. Aujourd'hui encore, l'Etat turc refuse de reconnaître ce génocide, contrairement à l'Allemagne qui assume une part de responsabilité dans les faits.

L'objectif de l'exposition est donc de sensibiliser et de conscientiser le public. Naher Arslan, de l'Association Assyrienne de Belgique, estime que "la Communauté internationale n'a pas pris l'affaire à coeur à l'époque. Il est temps aujourd'hui d'en parler et de le reconnaître". L'Institut syriaque de Belgique s'est associé à la Fédération Wallonie-Bruxelles pour tenter de faire connaître ce massacre et l'intégrer dans la mémoire collective.

L'exposition est consacrée à l'histoire et la mémoire du peuple assyrien, ainsi qu'à la présentation d'oeuvres contemporaines associées au génocide. Les événements actuels en Syrie ne sont en effet pas sans rappeler aux descendants assyriens les événements d'il y a cent ans... L'entrée de l'exposition est entièrement gratuite.