L'appli WeChat exposée au musée V&A de Londres

WeChat au V&A de Londres
WeChat au V&A de Londres - © Victoria and Albert Museum, London

Une application de réseaux sociaux fait pour la première fois son entrée dans une grande institution muséale mondiale.

Le musée Victoria and Albert de Londres a annoncé cette semaine l'acquisition d'une version de l'appli WeChat, l'application mobile la plus utilisée en Chine, qui a 963 millions d'utilisateurs à son actif. Les amateurs d'art et de design peuvent désormais visionner l'appli sur un téléphone mobile dans la galerie 76 de l'institution.

La version de l'application exposée a été conçue spécialement pour le musée et permet au logiciel de fonctionner sans accéder au serveur pour s'assurer que les visiteurs et les chercheurs puissent interagir avec l'appli aujourd'hui et à l'avenir.

L'acquisition faite par le musée comprend aussi toute une liste de GIF Bubble Pup, des petits chiens animés adorés des utilisateurs, ainsi que des esquisses de ces dessins pour expliquer le processus de design digital à l'oeuvre.

WeChat s'est imposée en Chine avec son approche d'écosystème à part entière alliant messagerie, réseaux sociaux et e-commerce. Elle a commencé en proposant des messages vocaux dès 2011, les opérateurs chinois ne proposaient pas cette fonctionnalité à l'époque.

WeChat intègre ainsi les collections Design, Architecture et Digital (DAD) du V&A, qui visent à représenter les objets de design les plus influents et représentatifs de notre temps.

"C'est un ajout fabuleusement important à notre collection de design digital, reflétant la constante évolution de nos façons de communiquer et de consommer de l'information", a noté Tim Reeve, directeur adjoint du V&A. Ce dernier a établi un parallèle entre cette acquisition et les travaux du musée à Shenzhen, où le V&A inaugurera une galerie au sein du Design Society d'ici la fin de l'année.

On notera cependant que ce n'est pas la première application à intégrer une grande collection d'art. En 2014, l'application Biophilia de la chanteuse et artiste islandaise Björk (le premier album sous forme d'application jamais conçu) a été ajoutée à la collection permanente du MoMA de New York.