"L'appel du vide" : expo torturée chez Calaveras

L'appel du vide
3 images
L'appel du vide - © Bureau x Calaveras

Du 15 septembre au 24 octobre, l’espace artistique Calaveras met à l’honneur l’artiste belge Sylvain Bureau, artiste illustrateur de BD, adepte de la gravure et de la sérigraphie.

 

Il a remporté le prix de la gravure à La Louvière et 2013 et a collaboré avec le magazine 24h01, l’artiste Sylvain Bureau s’expose pendant un gros mois à l’espace Calaveras, qui aime mettre en valeur le travail d’artistes belges ou mexicains jouant du côté alternatif. Et c’est exactement comme ça que l’on peut définir le travail de Sylvain Bureau, qui propose des scènes sombres et angoissantes, sous forme de bande dessinées, sérigraphies ou encore gravures. Le côté brut de ses oeuvres fait penser à l’artiste suédois Max Andersson, dont on avait déjà parlé pour sa dernière BD L’Excavation publiée chez L’Association. Les mises en scène de Bureau sont apocalyptiques et criblées de détails, ses personnages ont des têtes sclérosés et la vie semble être un supplice, une pénitence. Cela fait dix ans que l’artiste illustre les dérives d’une société angoissante extrapolée qu’il faut fuir. Ne serait-ce pas ça l’appel du vide ? Celui de la délivrance.

Informations pratiques

“L’appel du vide” de Sylvain Bureau

Chez Calaveras (Rue des Renards 15 - 1000 Bruxelles)

Du 15 septembre au 24 octobre (mercredi : 13h-18h / jeudi au dimanche : 10h-18h)

 

L’évènement sur Facebook