John Oliver propose son étrange collection d'art aux musées américains en difficulté

Le présentateur John Oliver a décidé de mettre sa collection d'art à la disposition de cinq musées américains.
Le présentateur John Oliver a décidé de mettre sa collection d'art à la disposition de cinq musées américains. - © Image Courtesy of Twitter and Last Week Tonight

Avis aux musées américains, ou "Instagram du passé" comme les appelle John Oliver. L’humoriste britannique a conclu la dernière émission de "Last Week Tonight" en annonçant qu’il mettra bientôt sa singulière collection d’art à la disposition de plusieurs musées des Etats-Unis. Les établissements intéressés peuvent envoyer leur candidature jusqu’au 1er novembre, dans l’espoir d’accueillir pendant deux semaines les toiles de John Oliver.

Parmi elles se trouve un portrait de l’animatrice de talk-show, Wendy Williams, en train de déguster une côte d’agneau, ainsi qu’une nature morte peinte par l’épouse du conseiller économique de Donald Trump, Larry Kudlow. Le clou de la collection est néanmoins une toile représentant deux rats anthropomorphiques en pleine étreinte sur un lit. Un tableau érotique de 1992 que John Oliver décrit, non sans humour, comme sa propre "Mona Lisa".

Connues des téléspectateurs du monde entier grâce à Last Week Tonight, ces œuvres seront bientôt exposées dans cinq musées américains que John Oliver choisira dans les prochaines semaines. Les établissements sélectionnés recevront également une donation de 10.000 dollars, afin de les aider à renflouer leur trésorerie suite à des mois de fermeture.

Cette annonce a attiré l’attention de nombreux conservateurs de musées, qui ont déjà annoncé sur Twitter avoir envoyé leur candidature à l’adresse john@johnoliverhasyourraterotica.com. C’est notamment le cas du Dayton Art Institute dans l’Ohio, et du musée d’histoire naturelle de l’Alabama, qui est notamment la plus vieille institution muséale de l’Etat.

Bien que John Oliver soit coutumier des happenings inattendus, cette initiative est lancée en réaction à la décision de nombreux musées américains de se séparer de certaines œuvres de leur collection pour survivre à la pandémie. En effet, une enquête menée par l’Alliance des musées américains a révélé qu’un tiers des établissements culturels du pays pourraient fermer définitivement d’ici l’automne 2021.

"Les musées sont censés être des monuments immuables dédiés aux sciences, à la culture et aux arts. Et non pas des établissements aussi liquidables que le quatrième H&M de Times Square", s’est lamenté John Oliver durant son émission.