Jean Dubuffet investit les jardins du Rijksmuseum

Le musée d'Amsterdam accueillera, à partir du 1er juillet, douze sculptures de l'artiste français Jean Dubuffet, chef de file de l'art brut.

Les douze sculptures ont été sélectionnées afin d'incarner au mieux le thème récurrent de Jean Dubuffet dans son travail, à savoir la place de l'homme dans la culture et la nature.

Ainsi, on notera le grand nombre de pièces à visage humain sur le parcours. Les deux oeuvres maîtresses de l'exposition restent les deux pièces monumentales: "Arbre biplan", qui nous vient de Lisbonne, haute de cinq mètres, et la Londonienne "Tour aux Récits", haute de quatre mètres. L'une incarne la nature et l'autre l'architecture.

Les pièces exposées ont été conçues après 1968. Il s'agit pour certaines de leur premier voyage aux Pays-Bas.

"Dubuffet in the Rijksmuseum Gardens" s'inscrit dans un cycle d'expositions estivales, présentées en plein air, qui avait accueilli des oeuvres signées Henry Moore, Alexander Calder, Joan Miro et Giuseppe Penone. Elle a été réalisée via la collaboration de la Fondation Dubuffet à Paris et pensée par l'ancien directeur du Centre Pompidou Alfred Pacquement.

Dans les années 1950 et 1960, Jean Dubuffet était plutôt connu pour son travail en tant que dessinateur, graphiste et sculpteur à de rares occasions. Ce n'est qu'après la commande de David Rockfeller d'une sculpture pour la Chase Manhattan Bank de New York, dans la dernière phase de sa vie, qu'il débuta la création de pièces monumentales.

L'artiste est aussi connu pour s'être intéressé à l'art des malades mentaux, des enfants et des peintres autodidactes. Art qu'il a par la suite intitulé Art Brut.

"Dubuffet in the Rijksmuseum Gardens", du 1er juillet au 1er octobre dans les jardins du Rijksmuseum à Amsterdam

 

AFP