Instantanés d'Orient, avec Jack Lang

Rania Matar - Instants d'Orient - Villa Empain
8 images
Rania Matar - Instants d'Orient - Villa Empain - © DR

La fondation Boghossian présente à la Villa Empain un choix de photos issues de la Biennale des photographes du monde arabe montrée à Paris à l’Institut du monde arabe ainsi qu’à la Maison européenne de la photographie en 2017. Aux cimaises, quelques rares images de six photographes originaires ou non du monde arabe qui posent leur regard sur une réalité sociale et culturelle.

L’inauguration de l’exposition a eu lieu en présence de Jack Lang, président de l'Institut du monde arabe :

Ces images que les artistes choisissent de faire surgir du réel sont autant de récits symboliques et de narrations imaginaires, qui perpétuent à situer le monde arabe entre fantasme et réalité.

Les auteurs ne sont pas des reporters de magazine ; les images ne sont pas les clichés qui nourrissent habituellement les médias. Elles révèlent de manière plus subtile les problématiques du monde arabe : les frontières et les déplacements de populations (Jaber Al Azmeh - Syrie) ; la condition de la femme avec un regard sur la féminité naissante (Rania Matar - Liban) ; le corps de la femme et son dévoilement (Mouna Karray - Tunisie) ; les mosquées de fortune sur des chantiers abandonnés (Moath Alofi - Arabie Saoudite). Des portraits d’hommes au dos voûté captés dans la pénombre (Douraïd Souissi - Tunisie) et des salles de cinémas figés dans le temps (Stephan Zaubitzer - Allemagne) complètent la sélection.

L'interview de Jack Lang