"High Society" : l'expo et la minisérie sur les dérives des bourgeois dans l'art

“High Society” : l’expo et la minisérie sur les dérives des bourgeois dans l’art
“High Society” : l’expo et la minisérie sur les dérives des bourgeois dans l’art - © Rijksmuseum

Alors que le Rijksmuseum présente sa nouvelle exposition mettant à l’honneur des toiles de grands peintres du XVIe au XXe, le musée hollandais a aussi lancé une mini-série pour dévoiler les coulisses de ces époques.

 

Après un travail de restauration, le grand musée hollandais dévoile ses nouvelles acquisitions : notamment le portrait grandeur nature de Marten Soolmans et Oopjen Coppit par Rembrandt. Des toiles de Velázquez, Cranach, Munch, Manet etc sont aussi l'objet de l'exposition. Ces toiles, au nombre de 35, ont rarement été exposées, elles prennent place dans l’exposition High Society, du 8 mars au 2 juin. High Society, ce sont 4 siècles de portraits de riches bourgeois, d’aristocrates décadents et de souverains haut en couleur qui ont régné sur l’Europe et au-delà par leur opulence et leur pouvoir. La particularité de ces représentations : ce ne sont que des portraits grandeur nature, debout et en pied. Les toiles sont des acquisitions récentes donc mais aussi des prêts du Louvre, du Musée d’Orsay, de la Tate ou encore de l’Uffizi. 

 

Les portraits de la haute société avait pour fonction d’exposer ses richesses puisque ces personnages posaient avec des apparats très chers et précieux. Il pouvait s’agir de portraits de cérémonie, de mariage, allégoriques… dans le but de se montrer, d’annoncer des unions. Ces portraits étaient une vitrine pour les bourgeois qui en arrière-salle s’adonnant à des activités bien moins reluisantes : beuveries et jeux d’argent. L’exposition qui veut aussi entrer dans l’intimité des hautes sphères a prévu trois salles dédiées aux dérives bourgeois. 80 estampes et dessins ont été réunis et évoquent la gourmandise, l’avarice, la luxure, le vice avec beaucoup de dérision.

 

Le musée hollandais a conjointement lancé sa mini-série vidéo High Society qui met en scène ces bourgeois à notre époque, de façon totalement décalée. Le premier épisode se passe au vernissage de l’exposition au Rijksmuseum auquel assistent les modèles des toiles incarnés par des comédiens, un anachronisme parfait. Le deuxième continue sur cette même lancée et évoque les accoutrements de ses grands bourges qui voient dans ce rassemblement mondain une occasion de se pavaner tandis que le troisième est consacré aux cancans, romances et autres histoires libertines. La série est à retrouver sur YouTube (sous-titrée en anglais).

 

 

Informations pratiques

“High Society”

Au Rijskmuseum (Museumstraat 1 - 1071 XX Amsterdam - Pays-Bas)

Du 8 mars au 2 juin 2018

Plus d’informations sur le site du musée

 

Le dernier épisode :