"Henry Van de Velde et la reliure Art nouveau en Belgique" à la Bibliotheca Wittockiana

La Bibliotheca Wittockiana, qui est le musée de la reliure et des arts du livre à Bruxelles, organise, dans le cadre de la présidence belge du Conseil de l'Union européenne, une exposition de prestige intitulée "Henry Van de Velde et la reliure Art nouveau en Belgique (1893-1900)". Celle-ci met précisément l'accent sur l'art du livre, tant au niveau de l'illustration qu'à celui de la reliure.

Il faut dire que le musée possède toutes les maquettes originales de l'artiste ainsi que les fers à dorer originaux gravés à Paris chez Béarel d'après les dessins créés par Henry Van de Velde (1863-1957). Il y a ici aussi l'ensemble complet des reliures Art nouveau exécuté par le relieur Paul Claessens, toujours d'après les cartons de l'architecte-décorateur.

Afin de rendre l'exposition plus attrayante encore, une place importante est également accordée au design et cela avec la présence de plusieurs meubles et objets (pièces d'orfèvrerie et bijoux) conçus par Van de Velde, comme ce fabuleux candélabre à six branches acquis par l'Etat en 1900 à l'occasion de l'exposition de la "Libre Esthétique".

En Belgique, le style Art nouveau se distingue par le jeu de lignes souples et mouvantes ainsi que par une stylisation des ornements floraux qui passent du figuratif au linéaire.

Dans le domaine des Arts appliqués, le monde de la reliure belge sera essentiellement marqué par la forte personnalité de Van de Velde qui, entre 1893 et 1900, va créer des décors pour des reliures qui ont toutes été rassemblées, et cela pour la première fois, à l'occasion de cette exposition. Elles sont en outre accompagnées de dessins préparatoires, de vitraux et de textiles conçus par l'artiste.

Anversois de naissance, Henry Van de Velde est une personnalité européenne. A la fois peintre, architecte, décorateur d'intérieur, enseignant et philosophe, il sera le fondateur et le premier directeur de l'Institut supérieur d'Architecture et des Arts visuels, aujourd'hui l'Ecole de la Cambre à Bruxelles. Dès la fin de 1900, il va émigrer en Allemagne où il vivra pendant quelque 30 ans, d'abord à Berlin et puis à Weimar où il va prendre la direction de l'Ecole des Arts et Métiers qui, par la suite, donnera naissance au Bauhaus.

Avec Victor Horta et Paul Hankar, Van de Velde a été l'un des fondateurs de l'Art nouveau belge. Il avait intégré en 1889 le groupe avant-gardiste bruxellois dit des "XX", collaborant à l'hebdomadaire "L'Art moderne" édité par l'avocat, critique d'art et mécène Octave Maus. Van de Velde va toutefois abandonner complètement la peinture néo-impressionniste pour se tourner, en 1892, vers la décoration et l'architecture. Il va, par exemple, concevoir des intérieurs et des meubles pour la célèbre galerie parisienne "Art Nouveau", qui, dirigée par Samuel Bing, donnera son nom au mouvement.

Henry Van de Velde va développer un style abstrait et fonctionnel marqué de lignes arrondies, annonçant le design industriel. Il sera rapidement considéré comme l'un des acteurs majeurs du mouvement moderniste, tant en ce qui concerne l'architecture que le design, dans l'Europe du début du XXè siècle.

L'exposition est accompagnée d'un ouvrage de référence, tiré à 500 exemplaires seulement et dans lequel figurent les reliures, connues et celles qui le sont moins, conçues par Henry Van de Velde entre 1893 et 1900. L'ouvrage comprend 272 pages sur papier mat ivoire, 400 illustrations ainsi qu'un texte introductif quadrilingue (français/néerlandais/anglais/allemand). Il est proposé au prix de 120 euros.

L'exposition est accessible au public du mardi au dimanche de 10h00 à 17h00. La Bibliotheca Wittockiana est située rue du Bemel, 23, à Woluwe-Saint-Pierre (Métro Montgomery). Informations: Tél: 02-770 53 33 et www.wittockiana.org .

Belga