Hausse du marché de l'art en 2012 grâce aux Etats-Unis, la Chine baisse

La "Skyline" à New York
La "Skyline" à New York - © AFP PHOTO/DON EMMERT

Le marché mondial de l'art est parvenu à progresser de 6,1% en 2012, grâce au dynamisme de la place de New York, la Chine enregistrant en revanche un recul de ses ventes aux enchères d'œuvres d'art, a indiqué Artprice à l'AFP.

Après un bond de 21% en 2011, les ventes aux enchères publiques de "Fine art" (peintures, sculptures, dessins, photographie, estampes) dans le monde ont atteint 12,27 milliards de dollars en 2012, selon le bilan co-édité par Artprice et Artron et intitulé "Un dialogue entre Est et Ouest".

La Chine (Hong Kong compris) est restée de loin le numéro un mondial du marché de l'art en 2012 mais le produit de ses ventes aux enchères de "Fine art" a baissé par rapport à 2011, s'établissant à 5,07 milliards de dollars.

La part de marché de la Chine s'établit à 41% en 2012.

Globalement, le marché occidental (Amérique, Europe, Australie, Nouvelle-Zélande) a progressé de 5,5%, avec des ventes totalisant 7,2 milliards de dollars.

Les Etats-Unis, qui conservent la deuxième place du marché mondial de l'art, ont vu leurs ventes aux enchères bondir de 21% à 3,34 milliards de dollars. La part de marché américaine s'est accrue, passant de 23,5% en 2011 à 27% en 2012.

En revanche, le marché de l'art a baissé en Europe, engoncée dans une crise économique profonde.

Le Royaume-Uni demeure numéro trois du marché mondial, avec 2,17 milliards de dollars de recettes annuelles, en baisse de 2,9% par rapport à 2011. Sa part de marché mondial s'effrite un peu, à 18%.

La France est toujours numéro quatre mais très loin derrière. Les ventes aux enchères se sont contractées de 3,4% à 505 millions de dollars. Sa part de marché est de 4%.


Belga