Grèce: imposante mosaïque découverte dans le mystérieux tombeau macédonien

Trouvée dans la deuxième salle du tumulus, "cette mosaïque, la plus grande du site, a une taille de 4,5 mètres sur 3 mètres et n'a pas encore été entièrement révélée", explique le communiqué du ministère.

Faite d'éléments blancs, noirs, gris, bleus, rouges et jaunes, l'oeuvre "se distingue par les minutieux détails qui caractérisent les personnages et les chevaux, et par l'harmonie des couleurs", est-il précisé.

La mosaïque du IVe siècle avant JC représente "un char en mouvement tiré par deux chevaux blancs et conduit par un homme barbu avec une couronne de lauriers sur la tête", indique le texte ministériel. Devant le char, se tient Hermès, le messager des dieux dans la Grèce antique.

Aucune conclusion sur le nom de l'occupant de la tombe n'est cependant tirée par le ministère.

Depuis le mois d'août et la mise au jour des fouilles sur le site d'Amphipolis, différentes hypothèses sur la personne inhumée dans ce tombeau circulent: Roxane, l'épouse perse d'Alexandre, Olympias la mère du roi ou l'un de ses compagnons et généraux.

Malgré les espoirs de certains passionnés d'Histoire, les chances que le tombeau d'Amphipolis soit celui d'Alexandre lui-même paraissent quasiment nulles. Après sa mort à 32 ans à Babylone, sa dépouille aurait été inhumée à Alexandrie, en Egypte, quoiqu'aucune fouille n'ait jamais confirmé ce scénario.

Le secret d'Amphipolis et de son mystérieux occupant sera levé d'ici fin octobre, avaient assuré il y a quelques jours les archéologues du site, qui essaient actuellement d'entrer dans la quatrième salle du tombeau.

Au fur à mesure de la progression des fouilles, deux sphinx imposants ont été découverts, un sol de mosaïque, des chapiteaux de colonnes sculptés ainsi que deux cariatides de plus de deux mètres de haut.

 

AFP Relax News