George Floyd : les fresques nées de la contestation rassemblées dans un site collaboratif

Une passante devant un magasin dont la façade obstruée a été recouverte d'une fresque à la mémoire de George Floyd, le 10 juin 2020 à New York.
Une passante devant un magasin dont la façade obstruée a été recouverte d'une fresque à la mémoire de George Floyd, le 10 juin 2020 à New York. - © Angela Weiss / AFP

Suite à la mort de George Floyd, de poignants portraits de l’homme se sont multipliés à Minneapolis et dans les villes du monde entier. Si ces œuvres de street art nées des manifestations sont vite devenues des lieux de recueillement, leur pérennité n’est pas assurée. Plusieurs initiatives locales ont été lancées pour préserver ces fresques et portraits peints sur les planches de contre-plaqué. Le Plywood Project annonce la création d’une base de données en open-source pour les recenser.

En collaboration avec l’Artists Rights Society, le projet Plywood se chargera de déposer les œuvres pour les protéger. La base de données du projet sera libre et collaborative : tout le monde pourra y contribuer.

Par ailleurs, Plywood Project commandera des œuvres inspirées des manifestations à des artistes issus des minorités à New York et ses environs. L’une de ces commandes, "For Gwen" de l’artiste de Brooklyn Sophia Dawson (voir ci-dessous), a été révélée au début du mois de juillet.

L'artiste primée Carrie Mae Weems contribuera au projet en créant de nouvelles affiches dans le cadre de la campagne "Resist Covid Take 6".

"Même si les boutiques retirent progressivement les planches de contre-plaqué de leurs vitrines, cet humble matériau demeure le symbole du projet Plywood, qui vise à cataloguer et à préserver notre street art foisonnant, ainsi que les nouvelles commandes, qu’elles soient réalisées sur du contre-plaqué ou sur d’autres surfaces. Ce faisant, le Plywood Project soutient les communautés les plus profondément touchées par les calamités, ainsi que les jeunes talents, en plus d’offrir des œuvres d’art publiques protégées", écrivent les organisateurs dans un communiqué.