GB: la rénovation du Palais de Westminster pourrait coûter près de 10 milliards d'euros

GB: la rénovation du Palais de Westminster pourrait coûter près de 10 milliards d'euros
GB: la rénovation du Palais de Westminster pourrait coûter près de 10 milliards d'euros - © ADRIAN DENNIS - AFP

La restauration du Palais de Westminster, siège des deux chambres du parlement britannique, pourrait coûter jusqu'à 7,1 milliards de livres (9,9 milliards d'euros), à moins que les parlementaires ne quittent les lieux pendant six ans, selon une étude publiée jeudi.

Ce rapport indépendant commandité par le Parlement en 2013 établit que le fameux bâtiment néogothique pose des risques majeurs d'incendie, notamment à cause de la vétusté de son réseau électrique, tandis que son toit menace de s'effondrer.

Les experts, dirigés par le cabinet Deloitte Real Estate, proposent plusieurs scénarios de rénovation, dont deux principaux.

Dans le premier cas, les parlementaires resteraient dans le bâtiment le temps des travaux, qui prendraient alors 32 ans et coûteraient entre 5,7 et 7,1 milliards de livres (entre 7,9 et 9,9 milliards d'euros).

Si les députés et les Lords pliaient bagage et déménageaient le temps des travaux, ceux-ci ne dureraient que six ans et coûteraient entre 3,5 et 3,9 milliards de livres.

Les experts établissent aussi plusieurs scénarios intermédiaires, dont le coût est compris entre ces deux principales options, et dans lesquels des groupes de parlementaires déménageraient à tour de rôle.

Parmi les travaux les plus urgents: les députés se plaignent de greloter et doivent s'armer de corbeilles à papier pour récupérer les gouttes de pluie qui tombent de la toiture percée tandis que les murs sont attaqués par la pollution et bourrés d'amiante.

Même Big Ben ne va pas fort: la célèbre tour de l'horloge, rebaptisée tour Elizabeth lors du jubilé de la reine en 2012, penche de 46 centimètres par rapport à la verticale.

Mais malgré l'état de délabrement du palais, qui date de 1870 et est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, les travaux ne devraient pas commencer avant 2020.


Belga