Gauguin - "Je suis un sauvage"

Gauguin - “Je suis un sauvage”
Gauguin - “Je suis un sauvage” - © Tous droits réservés

Le documentaire de Marie-Christine Courtès retrace le parcours artistique du peintre incompris de son vivant, génie posthume et précurseur de l’art moderne.

 

Paul Gauguin est né en 1848 à Paris d’un père journaliste et d’une mère descendante de Flora Tristan et de propriétaires terriens espagnols en Amérique du Sud. Il passe les premières années de sa vie à Lima, la capitale du Pérou. Son père décédé durant le voyage, sa mère et ses enfants retournent en France alors que Paul a 7 ans. Il suit un parcours scolaire classique et se destine à une carrière financière. Il entre à Bourse de Paris et épouse une jeune Danoise prénommée Mette. Paul Gauguin commence à peindre pour son loisir, le dimanche. Il est très admiratif des peintres impressionnistes. En 1882, alors qu’une grave crise financière frappe le pays, le jeune banquier quitte la profession et décide de se tourner entièrement vers les pinceaux. Malgré un talent évident et quelques amitiés dans le milieu, Gauguin ne parvient pas à percer. Il se met à la recherche de l’essence de son âme de peintre et fonde l’Ecole de Pont Aven en Bretagne. La quiétude de la région lui fait oublier un temps l’agitation parisienne. Il sera également invité à peindre auprès de Vincent Van Gogh mais leur divergence mèneront à une rupture. C’est après que Gauguin ait quitté la maison d’Arles que Van Gogh se coupera l’oreille. Délaissé par sa famille depuis de nombreuses années, le peintre se sent bien seul et vide. Il ne réussit toujours pas à se faire connaître et décide de partir à Tahiti pour trouver l’inspiration. Là-bas, il trouvera l’émerveillement recherché à travers les corps dénudés des femmes, les fleurs et la mer flamboyante. Mais de retour à Paris, ses tableaux suscitent le scandale. Gauguin est malade et encore une fois incompris. Il se terre à nouveau à Tahiti mais le charme de la terre promise est retombé. Il rejoint les Îles Marquises où il mourra à 55 ans, comme ces vieux colons désabusés qu’il critiquait tant à son arrivée. 

 

La réalisatrice Marie-Christine Courtès propose le portrait artistique de Paul Gauguin à travers des photographies d’archives mais aussi des séances animées. Prenant et complet, le documentaire témoigne de la vision artistique jusqu’au-boutiste de l’artiste qui sera finalement reconnu après sa mort comme l’un des plus grands peintres français.

 

 

Gauguin - “Je suis un sauvage” (2016) de Marie-Christine Courtès est à visionner sur Arte ou ci-dessous :