Gala Dali : femme libre et muse surréaliste

Gala Dali : femme libre et muse surréaliste
Gala Dali : femme libre et muse surréaliste - © Life

Le reportage historique d'Arte revient sur le destin de la "muse des surréalistes" Gala Dali.

 

Elle a un destin hors du commun et pourtant n'est que très peu connue. Gala Dali fut l'amante et l'inspiratrice de Paul Eluard, Max Ernst mais surtout Salvador Dali, elle est une des plus grandes égéries du XXe siècle. Arte raconte la vie de cette femme incroyable dans sa série "Les oubliés de l'Histoire". 

 

Elena Ivanovna Diakonova est née en 1894 en Russie où elle évolue dans un environnement privilégiée. Elle a très tôt accès à la culture puisque sa famille fait partie de l'élite. Son destin prend un tournant hors du commun lorsqu'elle fait la rencontre de Paul Eluard, en Suisse lors d'un séjour hospitalier. Les deux tombent fous amoureux, elle inspire instantanément le poète par son charme irradiant et son corps décomplexé. Elena qui préfère être appelée "Gala" rejoindra Paul à Paris en pleine guerre et après maintes péripéties, ils réussiront à se marier. Paul Eluard fera connaître Max Ernst à sa femme, et ils formeront un trio amoureux. Gala est une femme libérée et libre et se fiche bien des conventions, son corps lui appartient. Après le départ d'Ernst, c'est Salavador Dali qui fait la connaissance du couple, il est alors un tout jeune peintre. Fasciné par la liberté d'Eluard et Gala, il les invite en Espagne. Gala tombe amoureuse de lui et Paul s'écarte pour les laisser vivre leur amour. Elle deviendra l'oeuvre de Dali avec qui elle se mariera. C'est Gala qui fera connaître le peintre surréaliste en étant sa conseillère et vendeuse. Beaucoup disent que c'est Gala qui était l'homme du couple... La suite dans le reportage.

 

"Les oubliés de l'Histoire : Gala Dali, la muse libérée" sur Arte pendant encore 3 jours.