François Ier, roi amateur d'art italien... et de l'art néerlandais

Du 18 octobre 2017 au 15 janvier 2019, le musée du Louvre invite, à travers une exposition, à découvrir un aspect peu connu de la Renaissance française, mais aussi des goûts du roi François Ier, aussi bien amateur d'art italien que néerlandais.

Le personnage du roi français François Ier, qui a régné de 1515 à 1547 est difficilement dissociable de plusieurs éléments. 1515, date de la victoire de la bataille de Marignan, mais aussi et surtout de la Renaissance dans le Royaume de France. De ses campagnes d'italie, le roi a rapporté le mouvement artistique et culturel qui s'y était développé. Le château de Fontainebleau, qui a fait l'objet de chantiers d'embellissements conduits par des artistes italiens, en est la plus belle démonstration.

Il serait pourtant dommage de négliger un autre aspect de la Renaissance française, celui de l'art des Pays-Bas. En effet, nombre d'artistes néerlandais étaient alors implantés en France et alimentaient la consommation d'oeuvres d'art du monarque. François Ier achetait abondamment des pièces d'orfèvrerie, des tapisseries et des tableaux flamands. Le monarque a aussi favorisé l'émergence d'artistes, comme Corneille de la haye, dit Corneille de Lyon, et Jean Clouet, dont l'oeuvre sera exceptionnellement rassemblée au Louvre.

L'exposition rendra notamment hommage à des artistes tombés dans l'oubli, comme Godefroy le Batave, Noël Bellemare, Grégoire Guérard et Batholomeus Pons.

 

 

"François Ier et l'art des Pays-Bas" du 18 octobre 2017 au 15 janvier 2018 au musée du Louvre à Paris.