François Burland, Atomik Bazar

L’artiste suisse François présente Atomik Bazar au Musée Art et Marges jusqu’au 12 juin.

L’artiste est né à Lausanne en 1958. Il nous emmène à l'Est, de l'autre côté du mur avant sa chute, chez les Rouges. L'imagerie du communisme est reprise dans des affiches et les slogans sont détournés.

Une bande de joyeux Chinois de la Révolution culturelle brandissent le petit livre rouge, mais les Rouges entrent de plein pied dans le Capital … de Google. Le logo Google qui accompagne l’image a subi une modification. Le premier O est remplacé par la faucille et le marteau.

Dans l'affiche Propaganda, Lénine , le poing tendu, invective : "Regarde bien ta Rolex, il est l'heure de la révolte". La gravure sur bois et l'impression manuelle se mettent au service d’une esthétique estampillée URSS.

Dans l’exposition, un tank grandeur nature est un jouet bricolé avec des matériaux de récupération, des boîtes de conserve et du papier argenté. Il conquiert l'espace. La figure du cosmonaute Youri Gagarine suscite d'autres images et par d'autres bricolages.

François Burland n’est pas un artiste engagé politiquement, mais un agitateur quand il exposait son tank au siège de l’Union des Banques Suisses à Lausanne, au moment où l’institution venait de perdre 5 milliards par le fait d’un trader indélicat. L’UBS venait aussi de virer 3 000 personnes. Le tank que François Burland avait titré La cause du peuple avait dû lever le siège rapidement.

 

François Burland est au micro de Pascal Goffaux.

Infos pratiques

L'expo est accessible jusqu'au 12 juin 2016

Art & Marges Musée - 314 rue Haute - 1000 Bruxelles