Frameries : virus et vaccins au coeur d'un nouvel Escape Game au PASS

Frameries: virus et vaccins au coeur d'un nouvel Escape Game au PASS
5 images
Frameries: virus et vaccins au coeur d'un nouvel Escape Game au PASS - © Tous droits réservés

Qui permettra au Professeur Vanratchef de sauver le monde? En trouvant un remède à cette mystérieuse nouvelle pandémie? Direction les sous-sols du Parc d'Aventures Scientifiques pour tester un nouveau jeu, interactif. On y parle vaccins, d'ADN, de cellules. On y manipule des éprouvettes, des cadenas, des QR codes, dans le respect des mesures sanitaires. L'occasion pour le PASS d'attirer d'autres publics, tout en donnant une nouvelle affectation à certaines zones du site. 

Avec ses pyramides de béton, et son design épuré, la "salle des trémies" est un des espaces les plus insolites du PASS. Ancien stockage à charbon, le lieu abrite d'ordinaire des événements "business", des réceptions, des mariages. Vu le contexte actuel, plus rien à l'agenda! Pourquoi ne pas reconvertir cet espace, le temps d'un été? "L'idée d'un escape game au PASS vient du fait que, pendant toute la crise sanitaire, le Parc n'a vu personne", explique Maud Nicolas, attachée de presse du Parc d'Aventures scientifiques. "Nous avons mis en place ce game pour relancer l'activité estivale".

Le PASS a fait appel à un spécialiste hennuyer de l'Escape Game et de l'événementiel en général, Damien Mayart (NEW DIMENSION). "Pour nous, concevoir ce jeu était une belle opportunité car notre secteur a été presque complètement mis à l'arrêt, à cause de la pandémie".

Nous le suivons au sous-sol, là où quatre zones de jeu ont été aménagées, dans la pénombre. Des lasers balaient les murs du "laboratoire". Chaque groupe s'installe dans une "zone" bien définie, avec un "maître du jeu", sorte de référent en blouse blanche. Pendant 75 minutes, les participants vont devoir rivaliser d'ingéniosité, et faire appel à leurs souvenirs du cours de sciences pour composer le fameux vaccin. "Ici par exemple, il faut compléter une séquence ADN. Là, dans les tiroirs, se cache peut-être un message, ou un code, qu'il faut faire apparaître grâce au luminol...", explique Damien Mayart. Dans la pièce, plusieurs cadenas devront être ouverts. Où sont les codes...? Aux joueurs de les dénicher. Et dans ces fioles, un liquide changera sans doute de couleur. A condition d'avoir bien suivi les consignes...Il faudra  résoudre 20 énigmes pour atteindre "le graal".
 

Très "tendance", dans le monde entier, les Escape Games réclament beaucoup de manipulations. L'indice se trouve parfois sur les parois d'un mur, au fond d'un coffre. Comment s'assurer qu'il n'y a pas de risque de transmission d'un virus, bien réel celui-là, au fil du jeu? "La sécurité des joueurs est notre préoccupation première, évidemment", répond Damien Mayart. "Tout est désinfecté, après chaque passage d'une équipe. Nous avons également plastifié les endroits qui peuvent être touchés, afin qu'ils soient plus faciles à nettoyer. Tous les supports papier utilisés pendant le jeu sont jetés, systématiquement".

L'Escape Game est accessible sur réservation, à des groupes de 4 à 25 personnes (25 euros/adulte, 12 euros/enfant dès 8 ans). L'espace fermera ses portes le 15 septembre.