Expo : Retour sur 100 ans de design d'intérieur au Vitra Design Museum

A quoi ressemblait l'appartement monégasque de Karl Lagerfeld ? Et quid du salon du célèbre photographe britannique Cecil Beaton ? Vous aurez un début de réponse grâce à l'exposition "Home Stories, 100 Years, 20 Visionary Interiors", qui se tient jusqu'au 23 août au Vitra Design Museum à Weil am Rhein en Allemagne.

Le musée de la maison d'édition allemande revient sur l'évolution des foyers occidentaux lors des 100 dernières années, à travers un prisme sociétal, politique, urbain et technique. Le tout expliqué via une vingtaine d'intérieurs des grands noms de l'architecture et de l'art comme Andy Warhol, Karl Lagerfeld ou Cecil Beaton.

En présentant des intérieurs emblématiques et d'autres pas forcément connus, l'exposition souhaite relancer une réflexion sur le design d'intérieur, qui est loin de se résumer à des effets de mode, et à une surutilisation d'Instagram qui dessine les contours d'intérieurs formatés et bricolés.

Une première partie évoque les années 2000 et les problèmes liés à la hausse des prix et à la pénurie d'espace de vie, qui aboutissent à la conception de micro-logement, à grand renfort de meubles intégrés et convertibles. Elle explique aussi l'influence de plateformes comme Airbnb, Instagram ou encore Pinterest qui aseptisent la perception de nos intérieurs, et en font des marchandises à montrer ou à capitaliser.

Ikea, Warhol et meubles scandinaves

Puis direction les années 1960 jusqu'aux années 1980, incarnées par le tonitruant style "Memphis" qu'affectionnait particulièrement le regretté Karl Lagerfeld, et qui transforma d'ailleurs son appartement monégasque en véritable exposition du mouvement.

Il sera aussi question de la Factory d'Andy Warhol (1964 - 1967) qui est devenu un excellent exemple de la vie de loft pour donner naissance au mythique atelier d'artiste en tant que combinaison idéale d'espace de vie et de travail.

Place enfin à la plus célèbre des marques suédoises, IKEA qui était alors sur le point de révolutionner l'industrie avec pour objectif de fournir des meubles modernes aux masses. Une montée en puissance qui a fait de la marque jaune et bleu le plus grand fabricant et détaillant de meubles au monde, tout en contribuant au changement dans la façon dont nous percevons les meubles aujourd'hui : autrefois transmis de génération en génération, le meuble est un produit de consommation éphémère, jetable.

Guerre froide et innovations

Pour la période 1940-1960, l'habitat se faisait l'écho de la guerre froide et des innovations technologiques. Des innovations incarnées par la "House of the Future" présentée lors de la Ideal Home Exhibition à Londres en 1956, qui mettait alors en avant la préfabrication et l'automatisation domestique. C'est aussi à cette époque que le design scandinave, avec ses matières et sa silhouette modernes, a commencé a charmé le monde.

Enfin, focus sur les années 1920 et 1930 qui ont vu l'émergence de plusieurs concepts clés dans l'espace domestique et de la décoration intérieure qui dominent encore : les meubles abordables, la réinvention de l'espace domestique, le décloisonnage, avec des espaces fluides dans lesquels des meubles et des textiles soigneusement placés ont créé des îles pour différents usages.

Une belle synthèse de l'histoire de l'architecture d'intérieur du XXe et du tout jeune XXIe siècle qui pose alors la question : comment voulons-nous vivre?


AFP