Expo au CID Grand Hornu : Kaspar Hamacher, l’homme du bois

Figure singulière du design du sud de la Belgique, Kaspar Hamacher se concentre résolument sur un travail physique et artisanal autour du bois plutôt que sur un design conceptuel. Comme il le dit lui-même, il se sent plus artisan que designer.

 

Brûlé, fendu, creusé, frappé, sculpté, le bois réagit à différents traitements en fonction des circonstances. La méthode de travail de Hamacher fait naître des pièces uniques et personnelles. Un design avec une signification plus profonde : avec une âme.

 

Au-delà de l’objet même, par-delà la performance accomplie en corps à corps avec le bois, il y a une forme de spiritualité dans le travail d’Hamacher. Formé dès son plus jeune âge à l’école Steiner, où la confiance et l’enthousiasme sont les moteurs de l’apprentissage plutôt que la crainte et la compétition, il se consacre à développer une relation profonde entre l’homme et la nature.

 

Entre art et design, il se concentre résolument sur l’objet dans toute sa force physique en tant que "maker" plutôt que designer conceptuel. Ce qu’il peut faire avec le bois tel un matériau vivant est le fruit de son énergie et de son imagination : qu’il s’agisse d’une souche d’arbre ou d’un morceau de cuir, l’essentiel est pour lui de respecter l’authenticité à chaque étape du processus de création.

 

Le CID – centre d’innovation et de design au Grand-Hornu lui consacre sa première exposition monographique muséale, Terre Mère. Kaspar Hamacher, l’homme du bois.

Une grande installation emplit le Magasin aux foins des émotions ressenties en pleine nature au contact de la forêt, son hommage à la Terre Mère. Une salle présente différentes œuvres emblématiques de ses méthodes, de ses recherches, de son évolution. À l’extérieur, des installations et un "work in progress" invitent le public à se connecter physiquement à son œuvre. Un large programme d’activités transversales permettra à chacun d’entrer au cœur du sujet, dans l’esprit de la "Waldacademie" de Peter Wohlleben.