Europalia met en lumière l'Indonésie traditionnelle et contemporaine dès le 10 octobre

Le festival Europalia célébrera l'Indonésie tant traditionnelle que contemporaine dès le 10 octobre en Belgique et en Europe, ont souligné les organisateurs vendredi lors de la présentation de l'événement à Bruxelles. Expositions, musique, arts de la scène et littérature sont au programme.

L'Indonésie compte plus de 300 groupes ethniques, six religions et 726 langues. Le pays et ses 17.500 îles occupent aussi la 3e place mondiale en terme de biodiversité. Europalia, festival d'échange culturel entre l'Europe et le monde, a pour but de faire découvrir aux visiteurs la richesse du pays.

Le coup d'envoi sera donné le 10 octobre avec l'exposition centrale "Ancêtres et rituels" à Bozar qui explore la manière dont les ancêtres définissent l'Indonésie, de Sumatra à la Papouasie. De nombreux trésors historiques seront visibles pour la première fois à Bruxelles.

Bozar accueillera une seconde expo dès le 17 octobre, baptisée "Power and other things". Elle présentera l'histoire de l'Indonésie depuis le régime colonial néerlandais et l'occupation japonaise jusqu'aux défis actuels liés à la migration ou à la question du genre.

Une troisième installation prendra ses quartiers à la Boverie, à Liège, dès le 25 octobre. "Archipel" se concentrera sur le rôle de pionnier joué par l'Indonésie en tant que nation maritime et sur les échanges culturels qui en ont résulté.

Le festival se poursuivra jusqu'au 21 janvier 2018, avec également une solide programmation musicale ou encore de la littérature et du cinéma.

La musique indonésienne et le fameux gamelan javanais, un ensemble instrumental traditionnel, auront une place particulière. Les compositions du musicien new-yorkais Moondog seront notamment jouées sur un gamelan construit spécialement pour l'occasion sous la direction de Stefan Lakatos. Hip-hop, jazz et musique électronique ne seront pas oubliés non plus.

Côté arts de la scène, l'accent sera mis sur la danse, essentielle dans la culture indonésienne car elle permet tant aux individus qu'à la collectivité d'accéder à l'harmonie et à l'équilibre, comme l'a expliqué Arco Renz, l'un des curateurs.

Fondé en 1969, le festival Europalia se déroule tous les deux ans et met à l'honneur le patrimoine culturel d'un pays invité. Cette année, des dizaines d'événements seront organisés aux quatre coins de la Belgique, mais aussi aux Pays-Bas, en France, en Allemagne, en Pologne et en Grande-Bretagne.

"Europalia est une importante plateforme stratégique pour l'Indonésie", a souligné l'ambassadeur indonésien à Bruxelles Yuri Thamrin lors de la présentation du programme. "C'est l'occasion de démontrer la diversité et la modernité du pays."

Le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders a également mis en avant différents partenariats entre la Belgique et le pays d'Asie du Sud-Est, plus grand pays musulman. La Belgique y est le 5e investisseur.