Europalia Indonesia se referme sur plus d'un demi-million de visiteurs

Europalia Indonesia se referme sur plus d'un demi-million de visiteurs
Europalia Indonesia se referme sur plus d'un demi-million de visiteurs - © DR

Le festival d'arts Europalia dédié cette édition à l'Indonésie a attiré 570.000 visiteurs entre le 10 octobre 2017 et le 21 janvier 2018. Ce sont 100.000 curieux de plus que pour Europalia Turquie, organisé deux ans plus tôt.

"Il s'agit, selon moi, de l'une des plus brillantes éditions que nous ayons organisées", s'enthousiasme Dirk Vermaelen, directeur artistique d'Europalia. "Il était nécessaire d'actualiser l'image de l'Indonésie et d'aborder certains tabous, comme les massacres de 1965. Cela ne pouvait se faire qu'à travers l'art", décliné au long du festival sous forme de différentes expositions, de projets scéniques et de représentations musicales, littéraires et vidéos.

Depuis 1969, la biennale d'art Europalia invite à découvrir l'art et la culture d'un pays à travers plusieurs genres et disciplines. Alors que l'Indonésie est le cinquième plus grand pays du monde, l'archipel est surtout connu en tant que destination touristique. Europalia a donc abordé des sujets sensibles comme les massacres de 1965 et la place de la femme en Indonésie.

À Bozar, les visiteurs ont ainsi pu assister à deux expositions: 'Ancestors and Rituals' et 'Power and Other Things'. Cette dernière partait de l'époque coloniale et offrait une image saisissante du pays au cours de ses deux derniers siècles d'histoire. Le festival proposait en outre des créations originales, comme l'œuvre du chorégraphe Daniel Tasman sur le thème du genre en Indonésie ou le concert de gamelan, cet ensemble instrumental traditionnel indonésien, donné par l'Américain Moondog.