Eurantica a ouvert ses portes ce samedi à Malines

La 35ème édition déménage. Elle quitte le Heysel, un lieu devenu trop compliqué à gérer entre les matchs de foot et les concerts. Elle s’installe au Nekkerhal, à Malines. Un Palais de 10.000 m², facile d’accès, doté de plusieurs parkings. Cette décision a été mûrement réfléchie, c’est entre tous les lieux proposés celui qui correspond le mieux à la demande : confort, espace, accessibilité.

80 galeristes belges et étrangers sont présents cette année. Ils proposent des meubles anciens, du vintage, des bijoux, des tableaux de maîtres et de la peinture moderne.

Et cette année, c’est la Peinture Belge qui est mise à l’honneur. Pratiquement tous les courants de la peinture belge sont représentés : du Romantisme au Symbolisme, de l’Ecole de Laethem-Saint-Martin à l’Expressionisme, du Surréalisme au mouvement Cobra. Des tableaux de Léon Spilliaert, de Rik Wouters, de Théo Van Rysselberghe, d’Henri Michaux, de Jan Fabre…. Il y en a pour tous les goûts.

Luc Darte est le directeur d’Eurantica Fine Art Fair

Le galeriste René Claeys s’est lui spécialisé en peintures de la fin du XIXe et XXème siècle

Est-ce que la peinture belge a la cote à l’étranger ?

La réponse de René Claeys :

Maurice Verbaet est l’invité de cette 35ème édition d’Eurantica Fine Art Fair. Il vient d’ouvrir à Anvers le MV Art center, un lieu qui propose des œuvres de peintres belges d’après-guerre. Il en présente quelques-unes à Eurantica, c’est une période dans la peinture belge qu’il tient vraiment à défendre.

Maurice Verbaet présente entre autres œuvres "Black Planet" de Paul Van Hoeydonck, artiste sculpteur belge.