Escapade artistique à Los Angeles

Noah Purifoy, "65 Aluminum Trays," 2002
Noah Purifoy, "65 Aluminum Trays," 2002 - © Fredrik Nilsen

Alors que la fin de l'été approche et que les foules se font plus discrètes, le moment est bien choisi pour un court séjour dans une ville sous le signe de l'art. Sélection des derniers événements et des lieux branchés à visiter à Los Angeles.

Le Broad Museum

Un nouveau musée d'art contemporain ouvrira ses portes le 20 septembre au centre-ville de Los Angeles. L'immeuble, conçu par Diller Scofidio + Renfro, est basé sur le concept du "veil-and-vault", dans lequel une partie lourde et opaque dédiée aux archives et au stockage est suspendue au centre du bâtiment, enveloppée par une structure alvéolaire visant à filtrer et à diffuser la lumière du jour. Le musée abritera près de 2.000 œuvres d'art contemporaines et d'après-guerre.

www.thebroad.org

Maccarone Los Angeles

Un jour avant l'ouverture du Broad, cette galerie voisine ouvrira ses portes au 300 South Mission Road. Une extension de son site new-yorkais, cette adresse s'ajoute à la liste des galeries d'art en pleine croissance dans la ville. L'exposition inaugurale présentera des pièces par l'artiste new-yorkais Alex Hubbard.

maccarone.net

"Mark Bradford: Scorched Earth"

Jusqu'au 27 septembre, le Hammer Museum à l'université de Californie à Los Angeles met en vedette un de leurs anciens étudiants. "Scorched Earth" est la première exposition solo de l'artiste Mark Bradford dans la ville et comprend des nouvelles peintures qui examinent les révoltes de 1992 dans la ville californienne. L'installation multimédia "Spiderman" est inspirée en partie par les sketches controversés d'Eddie Murphy alors qu'au mur de l'accueil, Bradford (qui a émergé au milieu des années 80 pendant la crise du sida) dresse une carte des diagnostics de la maladie dans les États-Unis en 2009.

Noah Purifoy et Frank Gehry au LACMA

Jusqu'au 27 septembre, le Los Angeles County Museum of Art expose "Noah Purifoy: Junk Dada". L'exposition permet aux visiteurs de voir le travail d'un artiste californien que le musée décrit comme "un personnage crucial mais peu reconnu dans le développement de l'art américain d'après-guerre". Purifoy a été l'auteur d'une exposition de groupe majeure dans les années 60. L'artiste est ensuite parti pour le désert des Mojave, où il a créé 4 hectares de sculptures géantes à partir de bric-à-brac.

www.lacma.org/art/exhibition/noah-purifoy-junk-dada

À partir du 13 septembre, le LACMA présente la première américaine d'une rétrospective majeure dévouée à l'architecte canadien Frank Gehry au Pavillon Resnick.

www.lacma.org/art/exhibition/frank-gehry