Envie d'une toile de maître ? Le Brooklyn Museum vend une partie de sa collection

Affaibli par la pandémie, le Brooklyn Museum de New York va vendre une partie de sa collection d'art aux enchères chez Christie's.
2 images
Affaibli par la pandémie, le Brooklyn Museum de New York va vendre une partie de sa collection d'art aux enchères chez Christie's. - © Matthew Roberge / IStock.com

Voici une vente qui aurait divisé le monde de l’art avant le début de la pandémie. Le Brooklyn Museum va proposer aux enchères une dizaine d’œuvres de sa collection le 15 octobre prochain chez Christie’s, révèle le New York Times. La raison ? Le musée new-yorkais espère obtenir 40 millions de dollars (soit 34 millions d’euros) pour financer l’entretien des collections.

Le Brooklyn Museum est le premier grand musée américain à recourir à cette solution drastique pour alimenter son budget de fonctionnement et renflouer sa trésorerie, suite à de longs mois de fermeture dus à la pandémie.

Cette vente chez Christie’s est rendue possible par un assouplissement des règles de l’Association of Art Museum Directors, qui autorisait les musées nord-américains à se séparer de certaines de leurs œuvres à la seule condition que les fonds levés soient utilisés pour diversifier leurs collections d’art.

C’était notamment le cas du San Francisco Museum of Modern Art, qui avait proposé aux enchères une toile de Mark Rothko en mai 2019 afin d’en acheter d’autres réalisées par des artistes féminines ou provenant des minorités.

L’Association of Art Museum Directors a modifié cette règle en avril dernier pour ne pas pénaliser davantage les institutions culturelles nord-américaines, qui ont déjà été grandement affaiblies par la crise sanitaire.

Le Brooklyn Museum va tirer parti de cette nouvelle législation pour proposer aux enchères douze œuvres de Camille Corot, Donato de' Bardi, Charles-François Daubigny et Francesco Botticini. Selon le New York Times, le portrait Lucretia de Lucas Cranach l’Ancien pourrait s’arracher à 1,8 million de dollars (environ 1,5 million d’euros) à l’occasion de la vente "Old Masters" de Christie’s.

Nous avons une vaste collection d’œuvres d’art de qualité exceptionnelle, mais, comme beaucoup de musées de la taille du nôtre, nous avons également des œuvres que nous n’avons jamais exposées ou alors pas depuis des décennies

C’est ce qu’a expliqué Anne Pasternak, la directrice du Brooklyn Museum, au New York Times.

"C’est une décision qui nous a été difficile de prendre. Mais c’est la meilleure chose à faire pour le musée ainsi que pour assurer la longévité et conservation de nos collections".