Ensor se démasque à Bruxelles, un plaisir toujours renouvelé



D'abord, les travaux de rénovation du KMSKA, Musée Royal des Beaux-Arts d'Anvers, en cours, allaient reléguer toutes ces oeuvres dans des caisses, et dans les caves. Ensuite, en 2010, on fête le 150e anniversaire de la naissance du peintre ostendais. Enfin, Présidence belge du Conseil de l'Union européenne oblige, l'exposition remet en lumière l'oeuvre d'Ensor sur la scène artistique internationale.

C'est justement la sélection d'oeuvres de renommée internationale qui fait l'intérêt de cette nouvelle exposition consacrée à James Ensor. Le commissaire de l'exposition est Herwig Todts, collaborateur scientifique du KMSKA, et éminent connaisseur de l'oeuvre d'Ensor. Il propose au public les deux facettes de l'oeuvre, le grotesque et l'intimiste, les natures mortes et des dessins rarement exposés vu leur extrême fragilité à la lumière.

Les premiers visiteurs, notamment de la presse, se sont pressés hier pour découvrir 60 tableaux et plus de 140 dessins, de James Ensor, présentés à l'Espace culturel ING.

Pour voir le site de l'exposition Ensor Démasqué

[slideshow id=40]

RTBF Culture