Enchère record à Londres pour un tableau de Jenny Saville

Jenny Saville, "Shift" (1996-1997)
Jenny Saville, "Shift" (1996-1997) - © Sotheby's

Malgré les incertitudes économiques pesant sur l'Angleterre, il semblerait que le marché de l'art ne souffre pas des conséquences du Brexit à Londres. L'oeuvre intitulée "Shift", de la peintre anglaise Jenny Saville, a été adjugée à 6,8 millions de livres (environ 8,2 millions d'euros) le 28 juin à Londres, alors que les analystes pensaient qu'il ne dépasserait pas les 2 millions de livres.

Jenny Saville: technique classique et sujets contemporains

L'artiste de 46 ans a été repérée par le monde de l'art en 1993, lorsque Charles Saatchi a acheté ses oeuvres de fin d'études et l'a invitée à exposer à la prestigieuse Saatchi Gallery londonienne. Depuis, Jenny Saville s'est imposée dans le mouvement des Young British Artists, initié par Damien Hirst et Tracey Emin. La peintre s'est fait connaître grâce à ses représentations de corps de femmes et transgenres, souvent nus, peints selon une technique assez classique.

"Shift" et "Sensation"

"Shift", qui bat le record précédent de la peintre (2,8 millions de dollars pour une peinture), a été présenté pour la première fois en 1997 lors de l'exposition "Sensation: Young British Artists", organisée par Charles Saatchi. Cette grande huile sur toile, qui mesure plus de 3 mètres de haut sur 3 mètres de large, représente des corps de femmes alignés tête-bêche, serrés comme des sardines.

L'exposition "Sensation" avait reçu de cinglantes critiques, notamment du fait de la représentation d'images controversées de la tueuse en série Myra Hindley et de la Vierge Marie, ainsi que des sculptures signées Jake et Dinos Chapman.

Un acheteur chinois

C'est le musée Long de Shanghai, en Chine, qui a proposé la plus haute enchère, battant sur le fil le célèbre acheteur d'art Larry Gagosian en enchérissant à 6,8 millions de livres. Créé par le milliardaire Liu Yiqian, le musée prévoit d'inclure "Shift" dans une exposition intitulée "She", dans laquelle figureront une majorité d'oeuvres réalisées par des artistes féminines. Cette rétrospective ouvrira ses portes le 27 juillet prochain.

Succès pour Sotheby's

Le prix record de cette toile, tout comme d'autres ventes réalisées ce jour-là à Londres, a permis de rassurer le monde de l'art. Malgré les inquiétudes suite au vote en faveur de la sortie du pays de l'Union européenne, l'oeuvre "The Last Rainforest" (1989) de Keith Haring s'est vendue le même jour à 5,5 millions de dollars, un nouveau record pour l'artiste américain.