En Normandie avec Claude Monet

Claude Monet, Le Bassin du Commerce, fin du XIXe siècle
4 images
Claude Monet, Le Bassin du Commerce, fin du XIXe siècle - © Archives municipales - Le Havre

Le Musée de Beaux-Arts de Liège mène une opération sur ses collections. Il initie une série de focus sur ses pièces maîtresses.

Le premier numéro est consacré à un tableau de Claude Monet, Le bassin du Commerce, exposé à la Boverie. Daté de 1874, le tableau représente un bassin du port du Havre. Monet a vécu dans la cité normande qu’il considérait comme sa ville d'adoption. Le bassin du commerce est un des trois tableaux de Monet à figurer dans les collections publiques belges aux côtés de La pointe du Cap Martin (1884) et d’Etretat, falaise et porte d’Arval (1885) appartenant respectivement au Musée des Beaux-Arts de Tournai et aux Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique.

Le bassin du Commerce est presque contemporain de la toile, Impression soleil levant, qui donne son nom au courant impressionniste. Elle est apparentée, par le lieu. Impression soleil levant représente le grand bassin du Havre ; Le Bassin du Commerce figure un autre bassin du port.

Qu’en est-il de la touche ou de la lumière de Monet ? La dissolution des formes par la couleur est plus sage et la traduction des phénomènes atmosphériques moins subtile que dans Impression soleil levant. Le Bassin du Commerce est cependant un Monet de la plus belle eau.

Trois autre œuvres du peintre provenant du Musée Marmottan Monet à Paris complètent la présentation. Falaises et Porte d’Amont. Effet du matin, La plage de Pourville. Soleil couchant et Voilier. Effet du soir sont trois tableaux peints en Normandie en 1885. Monet a quitté le groupe des impressionnistes en 1880. Il a perdu sa femme, l’année précédente. Installé à Giverny, à l’orée de la Normandie, il continue à se rendre sur la côte et à peindre la mer. Le voilier sur la mer donne l’idée de l’espace et du sujet, mais le tableau presqu’abstrait est avant tout un jeu de lumières, rythmé par des bandes de couleurs qui se superposent. Dans La plage de Pourville, des petites touches orangées sur la nappe d’eau rappellent Impression, soleil levant. A Pourville, le soleil se couche et la mer brasille sous l’effet du soleil.

L'interview de Dominique Lobstein, commissaire