Edvard Munch : une exposition d'exception au Met de New York

Edvard Munch, "The Dance of Life" (1925)
6 images
Edvard Munch, "The Dance of Life" (1925) - © 2017 Artists Rights Society (ARS), New York. Photo © Munch Museum. ​

A partir du 15 novembre prochain, le Met Breuer à New York accueillera une exposition exceptionnelle consacré au peintre norvégien Edvard Munch, mondialement connu pour sa toile teintée d'angoisse et d'anxiété "Le Cri". Une exposition d'exception qui rassemblera 43 toiles du peintre dont seize autoportraits et oeuvres jamais présentées aux Etats-Unis.

Edvard Munch (1863-1944) considérait que sa percée artistique avait eu lieu en 1913, l'année de ses 50 ans. Tout au long de cette carrière, le peintre norvégien a retravaillé des thématiques explorées à ses débuts. "Self Portrait : Between the Clock and the Bed", exécutée entre 1940 et 1943, est l'une de ses dernières toiles. Elle servira à mettre les autres toiles exposées en perspective. Dans celle-ci, on peut voir la chambre de l'artiste, la porte ouverte donnant sur le reste du studio. Munch apparaît sans émotion, entre l'horloge de son grand-père et son lit.

Au total, c'est 43 oeuvres, réalisées sur un laps de temps de 60 ans, dont seize autoportraits et autres peintures jamais exposées aux Etats-Unis jusqu'alors, dont "Lady in Black" (1891); "Puberty" (1894); "Jealousy" (1907); "Death Struggle" (1915); "Man with Bronchitis"(1920); "Self-Portrait with Hands in Pockets" (1925-26) et "Ashes" (1925).

Les toiles suivent l'artiste, de ses débuts, jusqu'à son plus vieil âge.

Né et élevé en Norvège, Edvard Munch est l'un des artistes les plus célèbres et les plus controversés de sa génération. Brièvement formé à la peinture, Munch a été en grande partie autodidacte. Prolifique, on lui doit environ 1.750 peintures, 18.000 estampes et 4.500 aquarelles, mais aussi de la sculpture, de l'art graphique et des films.

"Edvard Munch : Between the Clock and the Bed" du 15 novembre 2017 au 4 février 2018 au Met Breuer à New York