Dubaï va construire deux îles artificielles pour l'Expo 2020

Jumeirah Beach et l'hôtel Burj al Arab (Dubaï).
Jumeirah Beach et l'hôtel Burj al Arab (Dubaï). - © TasfotoNL/Istock.com

Deux nouvelles îles artificielles vont être construites à Dubaï pour 2020, qui accueilleront notamment un hôtel familial, un théâtre de 1.700 places où se produira le Cirque du — une première au Moyen-Orient — et un parc marin. L'une d'elles deviendra une île privée sur laquelle seront érigées 140 villas de luxe.

Le méga-projet, intitulé Marsa Al Arab, sera construit des deux côtés du mondialement célèbre hôtel Burj Al Arab Jumeirah, connu pour sa silhouette en forme de voile se détachant sur l'horizon de Dubaï. La construction est prévue pour coïncider avec l'exposition universelle "Expo 2020 Dubai".

La ville compte attirer 20 millions de visiteurs cette année-là, dans le cadre du programme Dubai Tourism Vision 2020.

En tout, le projet va ajouter 37 hectares de terre artificielle à la zone et 2,2 kilomètres de côtes artificielles, pour un coût de 1,7 milliard de dollars (1,5 million d'euros).

D'un côté, la première île verra s'ouvrir un hôtel à destination des familles et une extension du parc aquatique Wild Wadi. En plus d'être relogé plus près de la plage, le parc va également doubler sa superficie.

Un parc marin va aussi ouvrir. Il proposera de découvrir des poissons exotiques et des animaux marins, et pourra accueillir 1.000 visiteurs.

Ces deux parcs s'étendront sur 23 hectares.

Un théâtre de 1.700 places va quant à lui être construit pour accueillir le Cirque du Soleil. Le spectacle, célèbre dans le monde entier, sera présenté pour la première fois au Moyen-Orient.

Enfin, le Dubai Pearl Museum célébrera la fierté des Émirats arabes unis, la perle, avec une collection historique de perles rares et anciennes, ainsi qu'une ferme perlière. Un hôtel de charme inspiré par la perle est aussi en projet.

De l'autre côté, sur la deuxième île, les visiteurs fortunés pourront réserver l'une des 140 villas de luxe donnant sur le golfe Persique, dont l'intimité sera une priorité. Le projet comprend une marina privée pour les résidents.

En plus de ces villas, un hôtel de charme sera aussi inauguré, à destination des voyageurs les plus à l'aise financièrement.

On trouvera sur l'île des chemins piétonniers, une piste de course à pied, une piscine et un parcours cycliste.

Au total, le projet va ajouter 2.400 chambres à l'offre hôtelière de Dubaï et 400 nouveaux établissements de boisson et de restauration.

Marsa Al Arab est mis en œuvre par la société Dubai Holding et le chantier commencera en juin. La date de fin de travaux est estimée à fin 2020.