Des archéologues italiens tentent encore de percer le mystère de La Joconde

La Joconde telle qu'elle est présentée au Louvre
La Joconde telle qu'elle est présentée au Louvre - © AFP PHOTO JEAN-PIERRE MULLER

Des archéologues italiens, toujours à la recherche de l'hypothétique modèle de Léonard de Vinci pour la Joconde, ont retrouvé des ossements aux abords du couvent de Sant'Orsola à Florence.

Après plusieurs mois d'interruption, les archéologues ont repris leurs recherches, entamées l'an dernier aux abords du couvent, où, selon eux, pourrait se trouver le squelette de Lisa Gherardini qui aurait servi de modèle à la fameuse Mona Lisa.

Trois nouvelles tombes contenant plusieurs squelettes ont ainsi été mises au jour, a annoncé le Comité pour la valorisation des Biens culturels, à l'origine de cette exploration.

Ces restes seront ensuite envoyés au Département pour la conservation des Biens culturels, dont le siège se trouve à Ravenne, afin d'y être examinés.

Au cours de ces recherches ont également été mis au jour les restes d'un presbytère, qui pourrait avoir été construit par les soeurs franciscaines installées dans ce couvent à la fin du XVème siècle et au début du XVIème.

Lisa Gherardini (1479-1542), connue aussi comme Lisa del Giocondo, avait épousé un riche marchand de soie de Florence.

Elle est considérée par certains experts comme le modèle du fameux portrait de la Joconde, exposé au Musée du Louvre à Paris, même si l'identité du modèle n'a jamais été établie de manière certaine.

Le célébrissime tableau reste mystérieux, au point d'inspirer les hypothèses les plus diverses, des chercheurs italiens assurant même qu'un jeune homme a servi de modèle pour La Joconde, une thèse qui laisse très sceptiques les experts du Louvre.


Belga