De Poussin à Cézanne, trois siècles de dessins à Toulouse

"De Poussin à Cézanne" à la Fondation Bemberg, à Toulouse.
"De Poussin à Cézanne" à la Fondation Bemberg, à Toulouse. - © Fondation Bemberg

De Poussin à Cézanne, en passant par Hugo et Baudelaire: un ensemble exceptionnel de dessins français, du XVIe au début du XXe siècle, appartenant à Louis-Antoine Prat est présenté jusqu'au 1er octobre à la fondation Bemberg à Toulouse.

Cette collection privée est l'oeuvre d'une vie, constituée "sur un temps long, 40 ans" et centrée sur trois siècles de dessins exclusivement français, explique M. Prat, l'un des principaux collectionneurs de dessins français, qui fut de 1976 à 2016 chargé de mission au département des Arts Graphiques du musée du Louvre. 

Les dessins "ne sont pas toujours des esquisses de tableaux, n'ont pas qu'une fonction préparatoire" mais peuvent constituer des chefs-d'oeuvre à part entière, souligne M. Prat assisté par son épouse Véronique dans la constitution de cette collection, probablement la plus importante entre des mains privées en France. 

Dans cette exposition, tous les maîtres du genre sont représentés, via 110 pièces, de Poussin à Le Brun, Premier peintre du roi Louis XIV, en passant par Watteau et sa superbe "Femme à genoux auprès d'un berceau" ou encore David et Cézanne.

Le XIXe siècle constitue la "période la plus riche en dessins, avec beaucoup d'artistes qui produisent", relève M. Prat. La période est aussi davantage familière aux visiteurs.

Les dessins d'Ingres et Delacroix, qui se détestaient, se font face à l'Hôtel d'Assézat, un ancien hôtel particulier de la Renaissance qui abrite la fondation Bemberg. "Delacroix a beaucoup d'imagination, Ingres en a moins mais il a un don du dessin inné, il sait que ces dessins sont supérieurs à ces peintures", selon M. Prat.   

Impossible d'ignorer aussi le réalisme brutal de "L'assassinat de Fualdès" de Géricault ou encore les images fantomatiques de Seurat.

Plusieurs images de Victor Hugo sont également présentées. "Il a dessiné toute sa vie, on connaît de lui quelque 3.000 dessins, mais il ne voulait pas qu'on parle de ses dessins. Il voulait qu'on le considère comme un écrivain, pas comme un dessinateur", explique le collectionneur. 

Baudelaire était nettement moins prolifique: 30 ou 40 dessins seulement sont connus. Et deux d'entre eux sont exposés: "Echantillon de beauté antique" et "Femme en buste". Certains voient dans le modèle Jeanne Duval, sa maîtresse originaire des îles, beauté sulfureuse qui lui inspira nombre de poèmes. 


AFP