Dali Pitxot, une amitié au cœur du surréalisme

Le Musée des Beaux-Arts de Tournai présente Dali Pitxot, une amitié au cœur du surréalisme. La manifestation annoncée comme une grande exposition Salvador Dali se révèle à l’instar d’une exposition documentaire, vu le nombre restreint d’œuvres originales de Dali.

L’exposition rassemble trois peintures, trois sculptures, trois dessins et quelques gravures et livres illustrés. Par contre, une trentaine de peintures de son ami et collaborateur Antoni Pitxot qui fut le premier directeur du Théâtre Musée Dali de Figueras sont réunies aux cimaises. L’originalité de l’artiste peu connu du grand public pourrait cependant être démontrée par la présentation de quelques rares tableaux tant le peintre semble s’être répété dans l’œuvre qui s’affiche au Musée des Beaux-Arts .

L’exposition illustre les sources d’inspiration les plus intimes de Dali. Elles puisent dans une longue histoire de l’art, de la Renaissance à l’art moderne. Pas mal de reproductions, mais aussi de belles œuvres originales dont Littoral au clair de lune de Caspar David Friedrich et La campagne de France d’Ernest Messonier illustrent le propos et offrent de beaux moments de contemplation. L’exposition éclaire également les liens d’amitié entre les familles Dali et Pitxot et elle démontre l’importance de Cadaquès sur l’œuvre des deux amis, tant les rochers anthropomorphes du Cap de Creus ont nourri leurs visions.

L’érudition du conservateur Jean-Pierre De Rycke se reflète dans les panneaux explicatifs souvent hermétiques qui ne facilitent guère l’approche.

Jean-Pierre De Rycke est au micro de Pascal Goffaux