Conférence au Caire pour lutter contre les destructions du patrimoine par l'EI

Irina Bokova, directrice générale de l'UNESCO
Irina Bokova, directrice générale de l'UNESCO - © JOHAN ORDONEZ - AFP

La directrice générale de l'UNESCO Irina Bokova a ouvert mercredi au Caire une conférence internationale pour mettre en place les moyens de lutter contre les "destructions sans précédent" de vestiges de l'Antiquité par le groupe Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie.

Cette conférence de deux jours organisée par l'Egypte réunit des ministres et responsables du patrimoine culturel de 11 pays arabes et des experts étrangers et de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO). Elle a pour but de "combattre ceux qui détruisent notre Histoire commune", a commenté à la tribune Deborah Lehr, présidente de Antiquities Coalition, un groupe d'experts et d'archéologues rassemblés pour lutter contre les destructions du patrimoine à travers le monde.

La réunion est organisée un mois après une nouvelle destruction de vestiges en Irak. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on voit les jihadistes de l'EI détruire à coups de bulldozers, de pioches et d'explosifs le site archéologique de Nimroud, joyau de l'empire assyrien fondée au 13e siècle. Ils s'en étaient déjà pris à Hatra -une cité de la période romaine vieille de 2.000 ans- et au musée de Mossoul.


Belga