Centenaire de Verdun: exposition sur "l'hyperbataille" aux Invalides, à Paris

Centenaire de Verdun: exposition sur "l'hyperbataille" aux Invalides
Centenaire de Verdun: exposition sur "l'hyperbataille" aux Invalides - © Nick_Nick/shutterstock.com

Le Musée de l'Armée a donné le coup d'envoi mardi à Paris du centenaire de Verdun avec une exposition consacrée à cette bataille emblématique de la Première Guerre mondiale.

"L'hyperbataille de Verdun" déroule en 28 panneaux, sur les piliers de la cour d'honneur de l'Hôtel des Invalides, les temps forts de ce déluge de feu qui fit 163.000 morts français et 143.000 allemands en dix mois (du 21 février au 19 décembre 1916).

Elle fut une hyperbataille par la haute intensité du feu (jusqu'à un million d'obus tirés en 24 heures)  la concentration massive de soldats et l'accumulation de moyens matériels.

"Les soldats ont supporté les obus, enduré les gaz et redouté les lance-flammes. Ils ont vu les cadavres s'entasser au milieu d'eux", a rappelé le secrétaire d'Etat chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire, Jean-Marc Todeschini, en inaugurant l'exposition.

"Verdun occupe aujourd'hui une place à part dans la mémoire collective grâce à la littérature et au cinéma, grâce aux expositions comme celles-ci", a-t-il ajouté.

Une série de rendez-vous marqueront cette année du centenaire, dont l'ouverture d'un nouveau mémorial à Verdun le 21 février et une commémoration en présence du président François Hollande et de la chancelière Angela Merkel le 29 mai.

L'exposition du Musée de l'Armée met notamment l'accent sur le rôle de l'artillerie, le tir des premiers obus à gaz et la bataille aérienne de Verdun, l'une des toutes premières de l'histoire.

L'aviation s'impose alors comme une arme essentielle pour la préparation et l'exécution des offensives terrestres.

La bataille de Verdun reste ancrée dans la mémoire collective par l'ampleur des pertes humaines et la durée des combats.

Verdun est aussi devenu un symbole de réconciliation franco-allemande à travers l'image emblématique du président François Mitterrand et du chancelier Helmut Kohl, main dans la main, le 22 septembre 1984 à l'ossuaire de Douaumont.

L'expo sur le site du Musée de l'Armée, aux Invalides, à Paris: http://actualites.musee-armee.fr