Cachez ce nu que je ne saurais voir... Facebook censure le Mu.ZEE d'Ostende

Ce 16 juillet, Facebook a bloqué la page du musée Mu.ZEE d’Ostende après la publication de cette photo de l'artiste Constant Permeke posant près de deux de ses oeuvres. Deux sculptures de nus.

Le Mu.ZEE (abréviation de "Kunstmuseum aan Zee") est spécialisé dans l’art belge à partir de 1830. Créé en 1887, sa collection est largement centrée sur les artistes ostendais principalement James Ensor, Constant Permeke et Léon Spilliaert. Sans explication, Facebook a bloqué le message puis la page entière du musée. Une catastrophe pour le l’institution, un bon mois après sa réouverture et en pleine saison touristique. Une grande part de notre communication se fait via Facebook. Notre page compte 16.000 membres et nous y avons investi beaucoup de temps, commente la porte-parole du musée, Colette Castermans, " créer une nouvelle page est quelque chose que nous préfèrerions éviter."

Facebook aux abonnés absents

Les tentatives pour entrer en contact avec Facebook et demander le déblocage sont restées vaines pendant deux semaines. Mardi 03 août, après avoir fait l'objet d'une grande attention de la part de la presse la veille, la page est enfin débloquée. "Nous tenons donc tout d'abord à remercier la presse. L'attention des médias a sans aucun doute accéléré le processus de déblocage", s'est réjoui l'établissement, qui affirme qu'il continuera à essayer d'entrer en contact avec le réseau social et appellera les autres musées à adopter une position commune concernant la publication de nus artistiques sur les réseaux sociaux.

Pierre Paul Rubens avait été censuré en 2018

2 images
"La descente de croix" de Pierre Paul Rubens à la cathédrale Notre-Dame d'Anvers © WIKIMEDIA

Toerisme Vlaanderen a bien du mal à utiliser les chefs d’œuvre des Primitifs flamands pour faire sa publicité sur facebook. En 2018, " La descente de croix ", une des toiles les plus célèbres du patrimoine artistique flamand et du baroque, est censurée pour cause de nudité. Dans ses directives en matière de publicité, Facebook indique que "les publicités ne doivent pas contenir de contenu pour adultes. Cela inclut la nudité, la représentation de personnes dans des positions explicites ou suggestives, ou des activités excessivement suggestives ou sexuellement provocantes." Plus d’une douzaine de responsables artistiques de notre pays avaient adressé une lettre à Mark Zuckerberg et Visit Flanders avait diffusé une video satirique dans laquelle des inspecteurs du réseau social, FBI, eloignent les visiteurs inscrits sur Facebook des tableaux comportant de la nudité.

Après l'épisode Rubens, Facebook et nos responsables artistiques ont trouvé un accord pour que les tableaux ou oeuvres d'art présentant des corps nus puissent tout de même être visibles sur Facebook. Mais manifestement l’intelligence artificielle et les dizaines de milliers de modérateurs utilisés par le réseau social ont encore bien des lacunes en histoire de l’art.