Berlin veut publier des photos de 590 oeuvres du "trésor nazi"

Un autoportrait d'Otto Dix, retrouvé dans l'appartement de Gurlitt
Un autoportrait d'Otto Dix, retrouvé dans l'appartement de Gurlitt - © CHRISTOF STACHE - IMAGEGLOBE

L'Allemagne va lever davantage le voile sur le "trésor nazi" découvert à Munich (sud), en publiant sur internet à partir de la semaine prochaine des photos de 590 oeuvres, ont indiqué les autorités vendredi.

Le parquet d'Augsbourg va dévoiler "590 oeuvres, dont on ne peut pas exclure qu'elles aient été confisquées par les nazis" sur le site Lostart.de --édité par la cellule de coordination fédérale se consacrant à l'art disparu pendant la Seconde Guerre mondiale--, selon un communiqué du secrétariat d'Etat à la Culture.

Le site web doit faciliter la tâche d'éventuels ayants droit, dont des familles juives spoliées sous le nazisme.

Dès lundi soir, les autorités allemandes avaient annoncé la publication de photos de 25 des oeuvres du "trésor nazi", alors que les critiques s'étaient multipliées contre l'apparente lenteur des recherches sur la provenance des 1.406 toiles.

Dans le quotidien Süddeutsche Zeitung paru vendredi, le ministre de la Justice de l'Etat régional de Bavière (sud) - où ont été retrouvés les tableaux - Winfried Bausback, a souhaité que l'octogénaire Cornelius Gurlitt, chez qui les oeuvres ont été retrouvées, se montre conciliant quant à leur restitution. "Je crois qu'il serait dans l'intérêt de tous de parvenir à une solution à l'amiable", a-t-il dit dans cet entretien.

Présent lors de la saisie dans son appartement à Munich, en février 2012, Gurlitt avait été interrogé par la police, puis remis en liberté sans contrôle judiciaire.

Plusieurs journaux ont affirmé cette semaine l'avoir vu à Munich.

Gurlitt semble avoir vécu pendant des années sans travailler et sans être enregistré où que ce soit administrativement en Allemagne, vendant de temps à autre des oeuvres héritées de son père.


Belga