Belgicart : un concours pour les artistes de 12 à 100 ans proposé par Bozar

Si vous rêvez d’exposer dans un musée, si vous avez un talent particulier pour les arts visuels, si vous avez entre 12 et 100 ans et vous désirez participer à une exposition collective… Bozar vous offre une opportunité à ne pas manquer.

Bozar a le souci de " stimuler l’interaction sociale, le dialogue et le débat à travers la culture et l’art. " Un des moyens, orienté vers les jeunes, est le projet artistique participatif Next Generation Please! Tout au long de l’année scolaire, plusieurs groupes de jeunes participent à des ateliers et exposent ensuite le résultat à Bozar.

Cette année, l’institution a voulu dédoubler la formule avec Belgicart qui s’adresse aux artistes inconnu.e.s, quelque soit l’âge de leurs artères…

Une participation prolongée jusqu’au 30 avril

Le travail des artistes sélectionné.e.s – des talents inconnus âgés de 12 à 100 ans – sera exposé pendant deux mois dans le cadre d’une exposition groupée. Elle se tiendra dès septembre 2020 dans le hall central du Palais des Beaux-Arts et sera placée sous la direction artistique du peintre Sam Dillemans. Parmi les sélectionné.e.s, quinze participants seront invités par BOZAR à prendre part à deux ateliers, donnés par Sam Dillemans. Le résultat de ces ateliers sera lui aussi intégré à l’exposition.

Concrètement, il vous reste à envoyer avant le 30 avril des visuels de trois œuvres – peintures, dessins ou œuvres graphiques – et leurs dimensions à belgicart@bozar.be ainsi qu’une courte lettre de motivation.

Belgicart est piloté par l’artiste Sam Dillemans

2 images
Sam Dillemans - The Punch © Guy Kleinblatt

La direction artistique de ce projet a été confiée à Sam Dillemans, un artiste belge installé à Borgerhout. Depuis octobre 2019, Dillemans présente Fighters dans son propre espace d’exposition. Des toiles sur le thème de la boxe. Les peintures exposées sont accompagnées de dessins plus récents d’athlètes d’autres disciplines sportives, comme Nafi Thiam, Michael Phelps et Rik Coppens.