"Bas les masques" : Boris Pramatarov & Sophie Ung

“Bas les masques” : Boris Pramatarov & Sophie Ung
3 images
“Bas les masques” : Boris Pramatarov & Sophie Ung - © Tous droits réservés

Les deux artistes en recherche d’identité seront exposés au Sterput, à partir du 9 janvier.

 

Boris Pramatarov est un jeune artiste résident à Bruxelles, originaire de Sofia en Bulgarie. Il propose un univers à la fois inquiétant, sombre et absurde, teinté d’étrange et de multiples détails. Doué d’une grande technicité, l’illustrateur parvient à donner à ces œuvres une finesse extrême. Boris Pramatarov a suivi des études de design graphique à l’Académie Nationale des Arts de Sofia et d’arts graphiques à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Gand, il a parfait sa technique illustrative à la Duksung Women University de Séoul puis à la Sint-Lukas School of Arts de Gand. De son côté, Sophie Ung a étudié aux Beaux-Arts de Valenciennes puis à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles. Son univers artistique est très influencé par son histoire personnelle et son enfance, ses œuvres sont colorées et d’apparence naïves. Ces illustrations font souvent référence au Cambodge, le pays dont est originaire son père mais aussi à son attrait pour la pop culture.

 

Sophie Ung et Boris Pramatarov ont créé LAC (“Line Across Circle”) en 2017, qui symbolise l’union de leurs deux mondes artistiques à travers des illustrations, dessins, tattoos, peintures et livres. Le duo se questionne sur des thématiques communes comme le souvenir, l’existence, l’identité, ou le conflit entre le soi et la vérité. Après une exposition à Vienne cette année, les deux univers de Sophie et Boris fusionnent une nouvelle fois dans “Bas les masques”, au Sterput à partir du 9 janvier.

 

 

Dans une société aujourd’hui hyper-connectée, où le moindre des gestes est scruté et analysé, être soi-même est un luxe que peu s’autorisent, angoissé par le jugement prompt de l’autre. Se cacher derrière un masque apparaît alors comme une solution. Mais mettre un masque, n’est-ce pas se renier ? Nous travaillons notre image. Nous cherchons à paraître une personne vertueuse et morale. Rechercher la reconnaissance dans le regard des autres amène la perte de soi-même. Est-il possible de construire sa vie sans faire attention au regard de l’autre ? Boris, d’origine Bulgare et Sophie, d’origine cambodgienne proposent une exposition sur le paraître et la recherche de l’identité.

Au programme

 

9 janvier à 18h : vernissage et sortie du livre de l’exposition

11 janvier à 14h : atelier totems animé par Boris Pramatarov et Sophie Ung (PAF libre)

8 février à 14h : atelier sérigraphie par Vincent Wagnair (PAF libre)

14 et 15 février de 10h à 20h : session tattoo par Boris Pramatarov

Informations pratiques

 

"Bas les masques" – Boris Pramatarov et Sophie Ung

Du 9 janvier au 15 février 2020

Vernissage le jeudi 9 janvier à 18h

A la Galerie E²/Sterput (Rue de Laeken 122 – 1000 Bruxelles)

Entrée libre

L’événement sur Facebook

Réservations : e2.galerie@gmail.com

 

Les sites web de Boris Pramatarov et de Sophie Ung