Réouverture des musées: "un antidote à l'horreur de ces derniers jours"

Le Musée des Instruments de Musique (MIM)
Le Musée des Instruments de Musique (MIM) - © ROBERT VANDEN BRUGGE - BELGA

Les Musées Royaux d'Art et d'Histoire (MRAH), dont font entre autres partie le Mim, le Musée du Cinquantenaire et le Museum, rouvriront leurs portes vendredi malgré l'alerte terroriste maintenue au niveau 4 et après les attentats perpétrés mardi matin à l'aéroport de Zaventem et à la station de Métro Maelbeek à Bruxelles.

"Nous avons reçu un courrier, jeudi, sur le coup de midi de notre administration de tutelle Belspo (le service public de programmation de la Politique scientifique fédérale, NDLR) pour une réouverture partielle ou complète, dans les meilleures conditions de sécurité, de l'ensemble des musées fédéraux", a indiqué à l'agence Belga Donatienne Boland, attachée de presse et de communication du Muséum des sciences naturelles.

Au cabinet d'Elke Sleurs, la Secrétaire d'Etat à la politique scientifique, on confirme cette décision de réouverture mais à condition que des mesures de sécurité soient mises en place. "Un contrat avec une entreprise de surveillance externe avait déjà été scellé après les attentats de Paris et nous l'avons reprolongé de trois mois, ce qui nous mène à fin juin. Par ailleurs, de 14 agents de surveillance, on passe à 18 et des sept portiques de sécurité déjà mis en place, on passe à neuf", indique le porte-parole d'Elke Sleurs, qui ajoute: "Pourquoi est-ce qu'on garderait les musées fermés alors que le métro et les écoles ont rouvert? D'autant plus, que les musées n'ont fait l'objet d'aucune menace directe".

Cette décision est un soulagement pour les musées situés, pour la plupart, en plein cœur de la capitale. "Jan Jambon (le ministre de l'Intérieur, NDLR) avait parlé plus tôt dans la semaine de garder fermés les musées tant que le niveau de menace resterait à 4. Pour nous, ça signifiait des semaines à l'arrêt. C'était absurde", a déclaré Jo Santy, chef de communication au Mim, le Musée des Instruments de Musique.

"Même si ce n'est qu'une réouverture symbolique, c'est déjà une bonne nouvelle", a quant à elle estimé l'attachée de presse du Muséum des sciences naturelles. Au Musée du Cinquantenaire, on espère que cette réouverture fonctionnera pour les visiteurs "comme un antidote à l'horreur de ces derniers jours."

Le coût total de ces mesures s'élève à 400.000 euros entièrement pris en charge par le SPP Politique scientifique.

Une reprise partielle de plusieurs sites culturels avait déjà été constatée mercredi. L'Atomium, le Bozar, le Musée de la BD et le Palais des Beaux-Arts avaient notamment rouvert leurs portes au public.


Belga