Art contemporain: Lubaina Himid remporte le prix Turner 2017

Lubaina Himid remporte le prix Turner 2017
Lubaina Himid remporte le prix Turner 2017 - © Tous droits réservés

L'artiste et professeure d'art contemporain Lubaina Himid, née à Zanzibar en Tanzanie et âgée de 63 ans, a remporté le prix Turner, prestigieuse récompense d'art contemporain. Elle a été primée pour la manière dont elle questionne la représentation des Noirs dans l'art.

Le jury a choisi Mme Himid pour plusieurs projets solo et de groupe, qui "interrogent de manière pertinente l'identité personnelle et politique". "En tant que figure clé du Black Arts Movement, Mme Himid a toujours mis au premier plan la contribution continue de la diaspora africaine à la culture occidentale", expliquent les organisateurs.

Le jury a salué le travail de l'artiste depuis trois décennies pour "le sérieux des thèmes qu'elle a abordés", rendant hommage à "la vitalité actuelle du travail de Lubaina ainsi qu'à sa pertinence actuelle".

La lauréate a déclaré qu'elle recevait l'hommage "pour toutes les femmes noires qui ne l'ont jamais remporté, même si elles avaient été sélectionnées". Lubaina Himid s'interroge dans son oeuvre sur l'histoire culturelle, le colonialisme et la traite des esclaves avec ses installations utilisant des découpages sculptés et peints.

Le jury a fondé sa décision sur la triple exposition de l'artiste de ses peintures, gravures et installations à Oxford, Bristol et Nottingham, où l'on peut voir ses oeuvres en bois, des silhouettes en plâtre de Margaret Thatcher et Ronald Reagan ou un service de table en porcelaine orné d'images peintes d'esclaves noirs.

Les autres finalistes étaient Hurvin Anderson, Andrea Büttner et Rosalind Nashashibi.

Créé en 1984, ce prix annuel était jusqu'à cette année réservé aux artistes de moins de 50 ans qui résident, travaillent ou sont nés au Royaume-Uni. Le jury avait levé cette année toute restriction d'âge en arguant que les artistes peuvent atteindre leur apogée à tout âge. Réputé pour son anticonformisme - et familier des controverses -, il compte parmi ses anciens lauréats des iconoclastes comme Damien Hirst et Anish Kapoor.