Andy Warhol et sa Factory s'exposent

Andy Warhol et l'artiste Robert Rauschenberg dans le studio de Rauchenberg, New York, hiver 1964-65.
"Warhol Underground" du 1er juillet au 23 novembre 2015, au Centre Pompidou de Metz
4 images
Andy Warhol et l'artiste Robert Rauschenberg dans le studio de Rauchenberg, New York, hiver 1964-65. "Warhol Underground" du 1er juillet au 23 novembre 2015, au Centre Pompidou de Metz - © Photo David Mc Cabe

Figure tutélaire de l'art du XXe siècle, le travail du pape du Pop art n'a de cesse de fasciner. Une oeuvre captivante autour de laquelle ont gravité d'autres artistes, regroupés sous l'égide de la légendaire "Factory", studio de création d'Andy Warhol. Un héritage artistique riche qui fait et fera l'objet de plusieurs expositions.

"Nouvel accrochage, "Popiste et musique / son" à la Fondation Vuitton jusqu'à cet automne

Dans le cadre de la troisième phase de son programme inaugural, "Popiste et musique / son", la Fondation Vuitton a convoqué quelques grands noms de l'art actuel et du siècle dernier. Avec un axe intitulé "popiste" cet accrochage se devait d'avoir une toile du maître Warhol.

C'est chose faite avec le "Self-Portrait" en acrylique et encre sérigraphique de 1963-64. Une toile d'importance qui côtoie aussi celle d'un des poulains de Warhol, Jean-Michel Basquiat.

"Jean-Michel Basquiat: Now's the Time", jusqu'au 1er novembre au musée Guggenheim de Bilbao

L'antenne espagnole du musée Guggenheim expose jusqu'au 1er novembre la rétrospective la plus importante du jeune artiste, très proche du roi du Pop art, disparu prématurément à l'âge de 27 ans. Celle-ci comprend une centaine de grands formats, regroupés en huit sections qui évoqueront plusieurs thèmes comme celui du racisme, de l'histoire Noire et de la diaspora africaine.

"Warhol Underground" jusqu'au 23 novembre 2015, au Centre Pompidou de Metz

Warhol n'est pas seulement le peintre du Pop Art, il est aussi celui qui a porté tout un pendant de la scène artistique new-yorkaise, celle de l'underground. Producteur du groupe mythique The Velvet undergroud, il a aussi pensé la pochette de leur premier album "The Velvet Undeground and Nico", avec sa célèbre banane. Son atelier, la "Silver Factory", était le théâtre d'expérimentations artistiques, que ce soit dans le domaine de la musique, de la danse et du cinéma.

Une façon de voir autrement le travail de Warhol, au-delà des célébrissimes sérigraphies à l'image de Marilyn Monroe et d'Elizabeth Taylor.

"Warhol Unlimited" du 2 octobre 2015 au 7 février 2016, au musée d'art moderne de la ville de Paris

À la rentrée, le Musée d'art moderne de la ville de Paris s'offre une œuvre signée Warhol, encore jamais montrée en Europe : "Shadows", un ensemble de 102 toiles sérigraphiées de 17 couleurs, sur une longueur de 130 mètres. À l'occasion de l'accueil de cette œuvre aux dimensions exceptionnelles, une exposition avec plus de 200 œuvres du patron de la Factory se tiendra aussi dans le musée.

Au programme, des œuvres emblématiques de son travail comme les "Self-portraits", mais aussi les ensembles "Flowers".

"The Velvet Underground" du 30 mars au 21 août 2016, à la Philharmonie de Paris

Pour les 50 ans du célèbre album à la banane du Velvet Underground, la Philharmonie reviendra sur la courte histoire du groupe de Lou Reed. Intégrée à la "Factory" de Warhol, la formation accueillera la mannequin Nico. Le groupe mythique s'acoquinera avec la mode, foule d'autres arts, mais aussi avec l'avant-garde. Véritable échec commercial, ce n'est qu'après sa séparation que le Velvet Underground deviendra un groupe culte.

L'institution parisienne consacrera aussi deux weekends au Velvet: du 2 au 5 avril et du 21 au 22 mai 2016.