Andromède, un marbre de Rodin à voir avant sa mise aux enchères

Auguste Rodin Andromède 1887 marbre
2 images
Auguste Rodin Andromède 1887 marbre - © Artcurial

Andromède est une sculpture en marbre réalisée par Auguste Rodin en 1887. L’œuvre a été conservée au sein de la même famille depuis 130 ans. Le diplomate chilien, Carlos Lynch de Morla, en poste à Paris, avait demandé à son ami Rodin de réaliser un portrait de sa jeune épouse, Luisa. Les Musées français avaient immédiatement été intéressés par l’acquisition de l’œuvre. Le propriétaire avait accepté de la céder ; Rodin le remercia en lui offrant un des cinq exemplaires de son marbre, Andromède. L’œuvre de petite taille mesure 28,1 cm de haut sur 30,7 de long et 18,5 de profondeur. La fille du roi d’Ethiopie nue est repliée sur un rocher. Résignée, offerte en offrande, elle attend le monstre marin qui apaisera la colère de Poséidon, mais le héros Persée viendra délivrer et sauver Andromède. Le marbre offre un rendu sensuel de la chair et les formes délicates et arrondies caressent le regard. Le modelé est doux et les surfaces sont lisses. Le rocher contraste par le traitement rugueux de la pierre.

Andromède sera l’œuvre mise aux enchères le 30 mai à Paris par la maison de ventes Artcurial. Le bureau bruxellois d’Artcurial, situé au 5 de l’avenue Franklin Roosevelt, expose la pièce du jeudi 20 au samedi 22 avril.

L'interview de Bruno Jaubert, directeur du département Impressionniste et Moderne d'Artcurial