Américain, milliardaire et fan de Napoléon III, "Kip" Forbes vend sa collection

Christopher "Kip" Forbes
Christopher "Kip" Forbes - © AFP PHOTO/ALAIN JOCARD

Américain, milliardaire et fan de Napoléon III : c'est l'étrange alliage incarné par Christopher Forbes, dont la collection, unique au monde, de souvenirs du Second Empire sera dispersée le week-end prochain par la maison d'enchères Osenat à Fontainebleau (Seine-et-Marne).

Lettres, manuscrits, tableaux: tous ces objets patiemment collectés depuis sa seizième année par l'héritier du Forbes Magazine, connu pour son classement annuel des fortunes de la planète, vont passer les 5 et 6 mars sous le marteau du commissaire-priseur Jean-Pierre Osenat, lui-même spécialiste du 1er Empire.

Francophone et francophile, Christopher "Kip" Forbes a entamé sa collection avec une lettre signée de Napoléon III que son père, également collectionneur, lui a offerte pour Noël. Estimée aujourd'hui 600 à 800 euros, elle sera vendue avec plus de 1.300 lettres ou manuscrits de Napoléon Ier et Napoléon III, ainsi que de l'impératrice Eugénie et du prince impérial.

500 tableaux vont également être dispersés, dont les portraits de Napoléon III et de l'impératrice par Franz Xaver Winterhalter, peintre académique des grandes familles régnantes européennes. Egalement mise en vente une copie aux dimensions identiques d'une toile monumentale du même Winterhalter, "L'Impératrice Eugénie et ses dames d'honneur".

La collection compte aussi des photographies de Nadar et Le Gray, ainsi que des documents historiques. Le certificat du mariage religieux secret de Napoléon Ier et Joséphine, signé par le cardinal Joseph Fesch, ambassadeur de France à Rome (estimé 30.000-40.000 euros), pourrait intéresser une institution française.

Présentation à l'Opéra Garnier

Napoléon III est mal aimé des Français, qui l'associent à la reddition de Sedan en 1870. Une réserve que Christopher Forbes ne comprend pas : "La reddition est pour moi bien plus noble que l'abandon par son oncle de l'armée en Russie, qui fut un désastre humain, tout comme la défaite de Waterloo". "La France moderne, c'est celle de Napoléon III avec les chemins de fers, les grands ports, la modernisation de Paris et la construction du canal de Suez", a-t-il déclaré au Figaro.

Les objets liés à Louis Bonaparte sont beaucoup moins recherchés que ceux en rapport avec son oncle. Familier des salles de ventes, l'héritier Forbes a pu ainsi acquérir beaucoup de pièces à des prix abordables. Pourquoi vend-il aujourd'hui ? Ses enfants ne sont pas aussi passionnés que lui par le Second Empire et la collection a atteint son point d'équilibre.

Le milliardaire aurait pu la proposer à New York ou Londres. Mais la société Osenat s'est montrée intéressée par l'ensemble des objets et pas seulement par les lots prestigieux. Une sélection des pièces de la collection Forbes a été présentée en avant-première vendredi à l'Opéra Garnier, à Paris.

Christopher Forbes, dont le domaine du New Jersey est décoré dans le style impérial, abri anti-atomique compris, est un des fondateurs des Amis Américains du Louvre (American Friends of the Louvre), organisation qui finance des expositions et des acquisitions d'oeuvres. Il a également créé le Conseil international du Louvre, censé assurer la promotion du musée dans le monde.

Le milliardaire a acheté en 1985 la bouteille de vin la plus chère de l'histoire (140.000 euros), dont l'authenticité est aujourd'hui sérieusement mise en doute. En 2004, c'est sa collection d'œufs Fabergé, la plus importante au monde, estimée à 90 millions de dollars par Sotheby's, qui a été acquise par un oligarque russe, juste avant sa mise sous le marteau.