Ai Weiwei lance sa collection de bijoux

Ai Weiwei est connu pour son travail critique vis-à-vis de l'Etat chinois. Il fait actuellement l'objet d'une rétrospective à Londres.
2 images
Ai Weiwei est connu pour son travail critique vis-à-vis de l'Etat chinois. Il fait actuellement l'objet d'une rétrospective à Londres. - © Gao Yuan

L'artiste chinois présente actuellement ses premières créations dans l'univers de la joaillerie dans la galerie Elisabetta Cipriani à Londres, et ce jusqu'au 16 janvier 2016.

Pour cette collection baptisée "Rebar in Gold", Ai Weiwei s'est inspiré du tremblement de terre du Sichuan en Chine qui a tué 70.000 personnes en 2008. L'artiste a souhaité évoquer les enfants qui ont perdu la vie, à cause des techniques de construction médiocres utilisées pour les écoles gouvernementales. Pendant sa visite sur les lieux du drame à Wenchuan, il a trouvé de nombreuses armatures en acier tordu dans les décombres des écoles.

Il a alors acheté 200 tonnes de ces déchets dans des ferrailleries, où ils avaient été envoyés après le nettoyage des sites. Déchets réutilisés dans l'œuvre "Straight" et réinterprétés à travers "Rebar in Gold". Pour cette création, c'est l'or qui a été choisi. Un choix qui n'est pas anodin, car synonyme d'éternité et de richesse, soit tout le contraire de la sinistre destruction causée par le tremblement de terre et des malfaçons dans la construction des édifices. Les trois pièces uniques de 24 carats sont présentées dans deux vitrines faites d'huali, un bois utilisé dans le mobilier chinois, dont l'allure rappelle celle de maisons. Disponibles en deux longueurs (60 et 20 cm), elles ont été pliées par l'artiste. Elles peuvent ensuite être ajustées pour le cou ou le poignet.

L'exposition dans la galerie Elisabetta Cipriani coïncide avec la rétrospective sur Ai Weiwei qui se tient jusqu'au 13 décembre prochain à la Royal Academy of Arts de Londres.

Depuis 2009, la galerie Elisabetta Cipriani collabore avec des grands noms de l'art autour d'œuvres d'art portables que sont les pièces de joaillerie.

Ai Weiwei est connu pour son travail critique envers le pouvoir chinois et pour en avoir payé le prix avec une interdiction de quitter Pékin, aujourd'hui levée.

"Rebar in Gold" à la galerie Elisabetta Cipriani à Londres, jusqu'au 16 janvier 2016.

Renseignements : www.elisabettacipriani.com