Walter Swennen, le peintre inclassable

Walter Swennen à la galerie Xavier Hufkens
3 images
Walter Swennen à la galerie Xavier Hufkens - © RTBF Pascal Goffaux

Walter Swennen expose à la galerie Xavier Hufkens à Bruxelles jusqu’au 17 décembre. Le titre de l’exposition Hic Haec Hoc est singulier à l’instar de l’oeuvre qui convie la philosophie et la linguistique au chevalet du peintre. Walter Swennen a été coupé de sa langue maternelle à l’âge de cinq ans. Il entretient depuis lors un rapport d’étrangeté avec les mots et les images. Les titres et les images de ses tableaux apparaissent comme des énigmes pour le regardeur.

Un labyrinthe dont aucun couloir ne mène au cœur recèle en son centre l’image d’un éléphant. La structure d’un tableau de Mondrian, composée de droites orthogonales, intègre la représentation d’un pan de mur de briques rouges, en référence à Marcel Broodthaers. Ange lili fait peut penser à Lili Marlène ; les deux mots sont des images peintes sur la toile aux côtés d’une verticale qui supporte un cercle qui projette des éclats comme une auréole de gloire.

Le spectateur est déconcerté parce que tous les tableaux sont différents. L’important n’est pas l’image, mais la peinture. Elle apparaît à l’observateur qui ralentit la lecture.

Depuis 45 ans sans se répéter, Walter Swennen fait des tableaux inclassables , même si on pourrait le relier à l’expressionnisme abstrait américain.

 

L'interview de Walter Swennen

La Langue rouge

La Langue rouge est un film réalisé par Violaine de Villers et consacré à la peinture de Walter Swennen. Première le mercredi 7 décembre à 19h30 à Flagey. Différentes séances sont proposées jusqu’au 30 décembre.