Une rétrospective new-yorkaise consacrée à l'artiste allemand Hans Haacke

Hans Haacke est connu pour sa sculpture "Gift Horse" qui a été installée au centre de Londres à Trafalgar Square en 2015
5 images
Hans Haacke est connu pour sa sculpture "Gift Horse" qui a été installée au centre de Londres à Trafalgar Square en 2015 - © JUSTIN TALLIS - AFP

Première rétrospective américaine consacrée à cet artiste de 83 ans en 30 ans, l'exposition "Hans Haacke: Connected" s'installera au New Museum de New York à partir du 24 octobre.

Après avoir proposé "Hans Haacke: Unfinished Business" en 1986, le musée new-yorkais réunira cette année plus de 30 œuvres de l'artiste allemand.

Parmi elles figurent les installations "Gallery-Goers' Birthplace and Residence Profile, Part 1" et "Gallery-Goers' Residence Profile, Part 2". L'artiste avait invité les visiteurs à inscrire sur une grande carte leur lieu de naissance et leur lieu de résidence pour souligner l'homogénéité des populations qui visitent les galeries new-yorkaises.

Les rapports qu'entretiennent les pouvoirs avec l'art ont beaucoup intéressé Haacke. "Social Grease" (1975) est une série de six plaques gravées de citations attribuées à des personnalités politiques et à des patrons américains sur ce qui motive les entreprises à investir dans les arts. Haacke a mis en évidence ces rapports à travers des oeuvres comme "A Breed Apart" et "MetroMobiltan", qui interrogent le rôle des multinationales comme mécènes des arts et comme soutien de régimes répressifs tels que le gouvernement de l'apartheid en Afrique du Sud.

La rétrospective "Hans Haacke: Connected" permettra de découvrir une sculpture exposée pour la première fois. L'oeuvre, intitulée "Gift Horse", avait été créée pour le programme d'art public de Fourth Plinth en 2014. Cette immense sculpture de bronze représente un squelette de cheval décoré de rubans LED qui affichent les informations boursières en temps réel.

L'exposition est à découvrir du 24 octobre au 26 janvier 2020 au New Museum de New York.

En l'honneur de cet événement, Haacke a donné un entretien le 24 octobre avec Massimiliano Gioni et Gary Carrion-Murayari, les commissaires d'exposition, pour revisiter les temps forts de sa carrière.