Une nature morte de Jan Davidszoon de Heem aux enchères pour la première fois en deux siècles

"A banquet still life" de Jan Davidsz. de Heem pourrait atteindre 7,9 millions de dollars chez Christie's.
"A banquet still life" de Jan Davidsz. de Heem pourrait atteindre 7,9 millions de dollars chez Christie's. - © Courtesy of Christie's

Une scène de banquet emblématique, qui inspira même plusieurs chefs-d’œuvre de l’artiste français Henri Matisse. Nature morte de banquet de Jan Davidsz de Heem sera proposé aux enchères le 15 décembre chez Christie’s, à l’occasion de sa série de ventes londoniennes "Old Masters". Une nature morte qui pourrait établir un nouveau record de ventes pour le peintre mort à Anvers.

C’est l’une des natures mortes les plus importantes de son œuvre. Elle marque l’aboutissement d’une série de quatre toiles monumentales que le peintre a réalisées entre 1640 et 1643, et qui sont dorénavant exposées dans des musées tels que le Louvre et le Met de New-York.

Au XVIIe siècle, les natures mortes étaient très en vogue auprès des riches mécènes européens, et Jan Davidsz de Heem est connu comme l’un des fondateurs du genre de l’Âge d’or néerlandais.

Aucun peintre n’a eu une plus grande influence sur le développement de la nature morte néerlandaise au XVIIe siècle que Jan Davidsz de Heem

avait affirmé l’historien de l’art et biologiste Sam Segal dans l’encyclopédie Grove Dictionary of Art.

La toile apparaît sur le marché pour la première fois depuis 1817, date à laquelle elle avait été vendue à Amsterdam, aux descendants du propriétaire actuel. Il est estimé entre 5,3 millions et 7,9 millions de dollars, pouvant ainsi potentiellement établir un nouveau record pour l’artiste.

L’œuvre sera mise en vente lors de "Old Masters evening sale".

Découvrez ci-dessous une autre œuvre du maître.