Souvenir d'enfance et évocation sexuelle : l'animalerie de porcelaine de Jeff Koons pour Bernardaud

"Balloon Monkey" par Jeff Koons pour Bernardaud.
3 images
"Balloon Monkey" par Jeff Koons pour Bernardaud. - © Jeff Koons All rights reserved

L'artiste américain renoue avec la maison de porcelaine française pour une nouvelle collaboration. Les amateurs d'art reconnaitront trois oeuvres de son catalogue : le "Balloon Swan", le "Balloon Rabbit" et le "Balloon Monkey", qui deviennent pour une collection de charmants bibelots, en édition limitée.

Les trois pièces de porcelaine, éditées chacune à 999 exemplaires (prix sur demande) et disponibles en magenta, rouge, violet, bleu et jaune sont des copies miniatures de la série "Celebrations". Celle-ci est composée de trois oeuvres évoquant ces animaux "sculptés" dans des ballons de baudruche lors de fêtes foraines. Avec leur surface réfléchissante, qui devient alors la signature de Jeff Koons, ces pièces monumentales ne sont pas gratuites et en disent beaucoup sur la façon dont travaille et pense cette figure de l'art contemporain.

"Balloon Swan", la statuette en forme de cygne, serait inspirée d'une des premières sculptures en céramique signées Koons, alors que le futur artiste international n'a alors que neuf ans. La légende veut qu'il aurait mis plus d'un an pour trouver le bon angle pour le cou du volatile. Ce n'est que bien plus tard, que le cygne trouvera sa forme monumentale. L'oeuvre évoque à la fois l'enfance, mais aussi le désir et le contentement : "Balloon Swan harmonise l'énergie sexuelle. Quand on le regarde de face, il ressemble à un totem et il est masculin. De profil, il devient féminin. Balloon Swan rappelle les œuvres classiques, il définit la beauté comme harmonie sexuelle", a précisé Jeff Koons.

Lapin de Pâques et singe lubrique

Il est aussi question d'enfance avec le "Balloon Rabbit". Celui-ci est inspiré des lapins gonflables, que les gens déposaient dans leur jardin au printemps de Pâques, dans la Pennsylvanie où a grandi Koons. "J'ai toujours été frappé par la générosité des voisins qui faisaient plaisir aux autres de cette manière. L'une des choses dont je suis le plus fier, c'est de créer des œuvres qui permettent aux spectateurs de ne pas se laisser intimider par l'art et de sentir qu'ils peuvent participer totalement aux œuvres sur le plan émotionnel, grâce à leurs sens et à leur intellect", précise l'artiste.

Pour ce qui est de "Balloon Monkey", à l'image d'un singe, la statuette serait une figure allégorique de la recherche du plaisir, de la sexualité et de l'innocence. En témoigne, la forme particulièrement phallique de la queue de l'animal. Ce dernier est un personnage récurrent dans l'oeuvre de de Koons, notamment dans "Michael Jackson and Bubbles", une oeuvre en porcelaine grandeur nature de 1988, mettant en scène le regretté Roi de la Pop, Michael Jackson et le fameux singe.

Jeff Koons est l'une des figures du paysage artistique mondial des 30 dernières années. Vu comme l'héritier du Pop Art, il a exposé ses créations dans les musées les plus prestigieux de la planète comme le Centre Pompidou à Paris.

 

Ce n'est pas la première fois qu'il collabore avec la maison Bernardaud.

Créée en 1863 à Limoges, la manufacture de porcelaine française Bernardaud collabore régulièrement avec des grands noms de l'art, comme Marina Abramovic ou encore les frères Campana.