SOUPER DÉ(CALLE)É : quand l'art culinaire se mêle à l'art contemporain

Sophie Calle en 2014
3 images
Sophie Calle en 2014 - © FRED TANNEAU - AFP

Issu de la collaboration qui unit Sophie Calle et Paul Auster, Souper Dé(Calle)é est une entrée en matière dans l'univers intimiste et pudique de cette artiste.

Au commencement était le roman "Léviathan" de Paul Auster. Elle en tira une de ses performances, immortalisée grâce au medium photographique : "Le régime chromatique de Sophie Calle", présentée à la Galerie Perrotin en 1997.

Dans Léviathan, Paul Auster décrit ainsi son personnage Maria : "Certaines semaines, elle s'imposait ce qu'elle appelait 'le régime chromatique', se limitant à des aliments d'une seule couleur par jour". Afin de nous rapprocher, Maria et moi, durant la semaine du 8 au 14 décembre 1997, j'ai décidé d'obéir au livre. 

Sophie Calle

L'expérience consistait à reprendre le régime alimentaire que s'impose épisodiquement un des personnage du roman, Maria. Le procédé est celui d'ingérer des aliments d'une même couleur, cette dernière changeant en fonction du jour de la semaine.

Ce principe, Pulsart vous propose de venir le vivre, en créant une série de rendez-vous autour de soupers à la manière mono-chromatique de Sophie Calle.

Pour participer à l'expérience, il faudra respecter le dress-code : mono-chrome, afin de vous fondre dans cette scénographie culinaire singulière. Le but voulu de la soirée sera, outre l'expérience qui se situera au bout de votre fourchette, de provoquer des interractions insolites avec vos voisins de table.

Après Ittre, Louvain-la-neuve, Waterloo... Pulsart vous donne rendez-vous le 3 février 2017 à Jodoigne.

Sur réservation