Robert Mallet Stevens, architecte moderniste

Rob Mallet-Stevens au CIVA
Rob Mallet-Stevens au CIVA - © DR

Le Civa à Bruxelles consacre une exposition à Robert Mallet-Stevens, figure de l’architecture française de l’entre-deux-guerres, issu d’une prestigieuse famille belge. Son grand-père était le critique d’art Arthur Stevens, frère du peintre Alfred Stevens et sa tante Suzanne, l’épouse d’Adolphe Stoclet, le commanditaire du Palais Stoclet, dessiné par l’architecte Josef Hoffmann. La Sécession viennoise, le Japon et le style directoire français influenceront l’architecte moderniste Rob Mallet-Stevens.

L’exposition documentaire est construite à l’ancienne, un peu comme un livre dont on feuillette les différents chapitres. Les sections composées par des commissaires différents constituent un parcours éclaté entre la biographie, les influences stylistiques, le projet de La Cité moderne de 1922, l’implication au sein de l’Union des Artistes Modernes, le lexique de l’architecte moderniste et les réalisations de la Villa Noailles et de la Villa Cavrois. Une scénographie qui donnerait une cohérence à l’exposition fait défaut. En brisant la linéarité du parcours, elle aurait pu faire ressentir le bouillonnement d’une époque et l’originalité d’un créateur complexe dont les trente-deux planches de La Cité moderne attestent la vision d’un architecte en prise avec la vie moderne naissante.

Stéphane Boudin-Lestienne, historien attaché à la villa Noailles, est au micro de Pascal Goffaux

renseignements pratiques

Exposition à voir à la Fondation CIVA jusqu'au 12 février 2017

Fondation CIVA
55, rue de l’Ermitage – 1050 Bruxelles